Sixième jour consécutif d'attaques de drones sur Moscou, trois morts en Russie

Moscow city le 23 août 2023
Moscow city le 23 août 2023 Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L'armée ukrainienne a mené de nouvelles attaques de drones en Russie, visant Moscou et sa région pour la sixième journée consécutive, mais aussi la région frontalière de Belgorod où trois personnes ont été tuées mercredi.

PUBLICITÉ

Ces attaques sont survenues quelques heures après que trois personnes ont été tuées et deux autres blessées dans des bombardements russes contre deux villages près de Lyman, dans l'est de l'Ukraine, selon le chef de l'administration militaire locale.

Attaque à Belgorod

L'attaque ukrainienne menée à Belgorod a tué "trois civils" dans le village de Lavy, dans le district de Valouïsk, a indiqué sur Telegram le gouverneur régional Viatcheslav Gladkov.

"Les forces armées ukrainiennes ont lancé un engin explosif via un drone au moment où les gens se trouvaient dans la rue", a-t-il précisé

Drone neutralisé à Moscou

Dans la région de Moscou, un drone "a été neutralisé par des moyens de guerre électronique et, ayant perdu le contrôle, est entré en collision avec un bâtiment en construction dans le complexe de Moscou City" sans faire de victime, a indiqué le ministère russe de la Défense sur Telegram, accusant Kyiv d'être à l'origine de l'attaque.

Le maire de Moscou Sergueï Sobianine a déclaré sur Telegram que plusieurs fenêtres de deux immeubles de cinq étages avaient été endommagées et les services d'urgence inspectaient le périmètre.

AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Des agents de police montent la garde sur la scène du crash d'un drone dans le quartier d'affaires de Moscou, Russie, mercredi 23 août.AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

L'agence de presse russe RIA Novosti avait rapporté plus tôt qu'une "explosion" avait été entendue dans le quartier d'affaires de Moscou City, situé dans l'ouest de la capitale russe, à quelque 5 kilomètres du Kremlin.

Au niveau d'une arête d'un gratte-ciel, une fenêtre apparaissait détruite et les vitres autour noircies, a constaté une photographe de l'AFP, alors que des policiers bouclaient le périmètre.

Dégâts à Khimki

Deux autres engins ont, quant à eux, été détruits par la défense aérienne dans les districts de Mojaïsk, à 12 kilomètres du centre de Moscou, ainsi que de Khimki dans la région de la capitale, à quelque 20 kilomètres au nord-ouest du Kremlin, selon le ministère de la Défense.

La carcasse du drone abattu à Khimki a endommagé, sans faire de blessé, le toit et les fenêtres d'une maison ainsi que le mur d'un immeuble non-résidentiel abritant des commerces, selon RIA Novosti.

Perturbations dans les aéroports de Moscou

Le trafic aérien des aéroports internationaux Domodedovo, Cheremetievo et Vnoukovo de Moscou a été brièvement interrompu, a fait savoir l'agence de presse publique TASS, citant les services d'urgence.

Le territoire russe est désormais quasi quotidiennement visé par des drones, à l'image de Moscou et de sa région, ciblés chaque jour depuis vendredi.

Vendredi, un engin avait été abattu par les forces moscovites et s'était écrasé dans la zone du Parc des expositions, adjacente aux gratte-ciel de Moscou City.

Pendant l'été, d'autres appareils avaient été détruits au-dessus du quartier d'affaires de Moscou, le plus important de la capitale russe, et en mai, deux drones avaient été abattus près du Kremlin.

Attaques meurtrières en Ukraine

En Ukraine, les forces russes "ont frappé les villages de la communauté de Lyman", dans l'est de l'Ukraine, mardi soir: "trois personnes ont été tuées et une blessée à Torske, un autre civil a été blessé à Zakitne", a écrit le chef de l'administration militaire de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, sur Telegram.

Par ailleurs, une attaque de drones russes pendant la nuit a endommagé des infrastructures céréalières ukrainiennes dans la région d'Odessa (sud), a déclaré mercredi matin le gouverneur local, Oleg Kiper.

Au total, l'armée ukrainienne a détruit neuf drones de type "Shahed-136/131" provenant de la côte est de la mer d'Azov, ont rapporté les Forces de défense du sud de l'Ukraine sur Telegram.

Pour sa part, Moscou a dit avoir repoussé mardi de son territoire une incursion armée venue d'Ukraine dans la région frontalière de Briansk.

Nouvelle phase de conflit

De hauts responsables ukrainiens martèlent que la contre-offensive de Kyiv sera longue et difficile.

PUBLICITÉ

Des médias américains ont commencé à rapporter que Washington, moteur de l'aide militaire à l'Ukraine, se montre de plus en plus circonspect quant à la capacité de Kyiv à reprendre une partie significative de son territoire.

Sur le front de la mer Noire, où les accrochages maritimes se sont multipliés depuis que Moscou a claqué la porte d'un accord pour exporter les céréales ukrainiennes, la Russie a rapporté mardi avoir "détruit" deux navires militaires ukrainiens.

La Défense russe a expliqué avoir coulé un navire militaire ukrainien, dans une zone sous son contrôle en mer Noire, ainsi qu'une vedette ukrainienne de fabrication américaine au large de l'île des Serpents, libérée en 2022 par Kyiv.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Comment une vidéo alimente les accusations de mise en scène de la guerre en Ukraine ?

No Comment : les images de l'école détruite par une frappe russe à Romny

La guerre en Ukraine rend 80% des Russes inquiets pour leur confort financier