PUBLICITÉ

Nombre de morts record liés aux bombes à sous-munitions en 2022, selon HRW

Un démineur dans la région de Kharkiv (Ukraine), le 8 août 2022.
Un démineur dans la région de Kharkiv (Ukraine), le 8 août 2022. Tous droits réservés SERGEY BOBOK/AFP or licensors
Tous droits réservés SERGEY BOBOK/AFP or licensors
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un nouveau rapport de l'ONG de défense des droits de l'homme Human Rights Watch dénonce la prolifération des armes à sous-munitions dans les conflits à travers le monde en 2022.

PUBLICITÉ

Le nombre de personnes tuées ou blessées par des bombes à sous-munitions a atteint un nouveau sommet, principalement en raison de leur utilisation en Ukraine. 

Selon un rapport de l'Observatoire des armes à sous-munitions, ces armes controversées ont fait au moins 1 172 victimes dans huit pays en 2022. C'est le chiffre le plus élevé enregistré par l'organisation depuis 2010.

C'est en Ukraine que le nombre de victimes est de loin le plus élevé, avec 890 morts. Viennent ensuite la Syrie, avec 84 victimes, et le Myanmar, avec 13 victimes.

95% de victimes civiles

Les bombes à sous-munitions sont des armes qui explosent en plein vol, projetant des explosifs plus petits sur une large zone. Elles peuvent avoir un impact dévastateur sur les civils. En 2022, ils représentaient 95 % de toutes les victimes de bombes à sous-munitions en 2022.

Le rapport indique également que la Russie a utilisé des armes à sous-munitions à plusieurs reprises en Ukraine depuis qu'elle a envahi le pays en février 2022. L'Ukraine a également commencé à les utiliser dans sa contre-offensive. La décision des États-Unis de fournir ces armes à Kyiv a suscité de vives critiques de la part de certaines ONG occidentales.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : les troupes russes gagnent du terrain

Slovaquie : des civils récoltent plusieurs millions pour l'Ukraine

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur