EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Gaza : 13 otages "incluant des étrangers" tués dans des frappes israéliennes (Hamas)

Des chars israéliens se dirigent vers la frontière de la bande de Gaza dans le sud d'Israël le jeudi 12 octobre 2023.
Des chars israéliens se dirigent vers la frontière de la bande de Gaza dans le sud d'Israël le jeudi 12 octobre 2023. Tous droits réservés AP Photo/Ohad Zwigenberg
Tous droits réservés AP Photo/Ohad Zwigenberg
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée israélienne a ordonné vendredi l'évacuation de "tous les civils de Gaza" vers le sud de l'enclave palestinienne au septième jour de la guerre entre Israël et le Hamas.

PUBLICITÉ

Au moins 13 otages israéliens et étrangers retenus par le Hamas dans le nord de la bande de Gaza ont été tués dans des frappes aériennes israéliennes au cours des dernières 24 heures, a indiqué vendredi la branche armée du mouvement islamiste palestinien.

"Treize prisonniers incluant des étrangers" ont été tués dans cinq endroits à Gaza ciblés par des avions de combat israéliens, ont précisé les Brigades Ezzedine al-Qassam dans un communiqué.

Un peu plus tôt, l'armée israélienne a ordonné l'évacuation de "tous les civils de Gaza" vers le sud de l'enclave palestinienne au septième jour de la guerre entre Israël et le Hamas.

Dans un communiqué, l'armée israélienne a appellé à "l'évacuation de tous les civils de la ville de Gaza de leurs maisons vers le sud pour leur propre sécurité et leur protection et à se déplacer vers la zone au sud du Wadi Gaza", un ruisseau situé au sud de la ville. "Vous ne serez autorisé à retourner dans la ville de Gaza que lorsqu'une autre annonce le permettant sera faite", a ajouté l'armée.

Jeudi soir, l'ONU avait indiqué avoir été informée par l'armée israélienne d'un ordre d'évacuation de quelque 1,1 million d'habitants du nord de la bande de Gaza vers le sud.

"Les Nations unies estiment impossible qu'un tel déplacement de population ait lieu sans provoquer des conséquences humanitaires dévastatrices", a déclaré Stéphane Dujarric, le porte-parole du secrétaire général de l'organisation, réclamant que cet ordre soit annulé.

L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a annoncé vendredi matin transférer le centre de ses opérations pour les réfugiés dans le sud la bande de Gaza.

Elle prévient Israël qu'il doit protéger les civils dans les écoles et les abris de l'ONU. Plus de 200 000 personnes sont hébergées dans 92 écoles de l'UNRWA, selon les Nations unies.

Un responsable du Hamas a lui qualifié de "fausse propagande" l'ordre donné par Israël aux habitants du nord de la bande de Gaza de se déplacer vers le sud, et a exhorté les citoyens de la région à l'ignorer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Joe Biden condamne le meurtre d'un enfant musulman aux Etats-Unis, un "acte de haine horrible"

Plus de 90 morts à Gaza : Israël dit avoir visé Mohammed Deif, cerveau des attentats du 7 octobre

Des dizaines de milliers de manifestants anti-Netanyahu à Jérusalem