EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Russie : un aéroport au Daguestan pris d'assaut par une foule hostile à Israël, 60 interpellations

Un aéroport au Daguestan
Un aéroport au Daguestan Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Christelle Petrongari avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des dizaines d'hommes ont pris d'assaut dimanche durant plusieurs heures le tarmac et le terminal de l'aéroport de Makhatchkala, capitale de la république russe à majorité musulmane du Daguestan, apparemment à la recherche des passagers d'un vol en provenance d'Israël.

PUBLICITÉ

Des vidéos, dont l'AFP n'était pas en mesure de vérifier l'authenticité dans l'immédiat, ont montré des hommes contrôlant des voitures, vérifiant l'identité d'un passager, forçant des portes dans le terminal et s'attroupant au pied d'un avion sur le tarmac.

Après l'intervention des forces de l'ordre, l'agence de l'aviation russe annonçait qu'à 22H20 (19H20 GMT), l'aérodrome avait été "vidé des citoyens qui s'y étaient infiltrés sans autorisation".

Soixante personnes suspectées d'avoir pris d'assaut un aéroport au Daguestan, une région de Russie, visiblement à la recherche d'Israéliens, ont été interpellées et neuf policiers ont été blessés lors de ces heurts, ont indiqué lundi les autorités russes.

"Plus de 150 participants actifs des troubles ont été identifiés, soixante d'entre eux ont été interpellés", a indiqué le service de presse du ministère russe de l'Intérieur dans un communiqué, précisant que deux policiers blessés avaient été hospitalisés.

Selon le site spécialisé Flightradar, un vol en provenance de Tel-Aviv de la compagnie russe Red Wings a atterri à 19H00 locales (16H00 GMT) à Makhatchkala. Selon le média indépendant russe Sota, il s'agit d'un vol de transit qui devait redécoller vers Moscou à 21H00 (19H00 GMT).

Il était pour l'heure impossible de savoir si l'avion était toujours sur le tarmac et quelle était la situation de ses passagers. L'aéroport a, lui, été fermé jusqu'au 6 novembre, selon l'agence de l'aviation russe.

Selon Sota, des hommes se sont d'abord rassemblés devant l'aéroport pour vérifier les passeports des personnes qui en sortaient, à la recherche de citoyens israéliens.

Selon le journal russe Izvestia et la chaîne pro-Kremlin RT, il ont ensuite fait irruption sur le toit de l'aéroport et sur le tarmac.

Des vidéos diffusées sur Telegram montrent certains d'entre eux enfonçant des barrières, contrôlant l'intérieur de voitures ou forçant des portes au sein du terminal. L'une des vidéos montre un homme posté sur l'aile d'un avion de Red Wings, s'approchant des fenêtres.

Une vidéo montre encore l'un des hommes tenant une pancarte: "Les tueurs d'enfants n'ont pas leur place au Daguestan" et d'autres crier "Allah Akbar". Certains dans la foule brandissaient des drapeaux palestiniens.

Ces incidents ont été dénoncés par les autorités du Daguestan.

"Scandaleux"

Tous les habitants du Daguestan "comprennent les souffrances de ceux qui sont victimes des actions de personnes (...) injustes et prient pour la paix en Palestine", a déclaré le dirigeant de la république du Caucase russe, Sergueï Melikov.

"Mais ce qui s'est passé dans notre aéroport est scandaleux", a-t-il poursuivi, promettant des poursuites.

La guerre entre Israël et le Hamas est entrée lundi dans son 24e jour. La bande de Gaza est soumis à des bombardements incessants de l'armée israélienne, déclenchés par l'attaque du Hamas sur son sol le 7 octobre, la plus meurtrière de l'histoire d'Israël.

Les Etats-Unis ont condamné des "manifestations antisémites", par la voix de la porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche Adrienne Watson, sur X. "Les Etats-Unis se tiennent sans équivoque aux côtés de l'ensemble de la communauté juive alors que nous assistons à une montée mondiale de l'antisémitisme", a-t-elle ajouté.

PUBLICITÉ

Le ministre de l'Information de la Tchétchénie, la république voisine, Akhmed Doudaïev, avait appelé au cours de la journée au calme face à la hausse des tensions dans le Caucase russe, et à éviter les "provocations".

Les attaques visant les Juifs "feront le jeu de nos ennemis qui provoquent délibérément le monde dans le contexte du conflit israélo-palestinien", a-t-il affirmé dans une vidéo sur Telegram.

La Tchétchénie et le Daguestan sont deux républiques instables de Russie dont la population est en majorité de confession musulmane.

Plus tôt dimanche, un centre juif de la région de Kabardino-Balkarie (sud) a été incendié dans la ville de Nalchik, selon l'agence RIA Novosti.

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un avion de ligne russe s'écrase à vide près de Moscou, tuant les 3 membres de l'équipage

La Russie émet un mandat d'arrêt contre Ioulia Navalnaïa, la veuve d’Alexeï Navalny

No comment : le Premier ministre indien Narendra Modi en visite à Moscou