EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Russie : des attaques contre une synagogue et des églises font 19 morts dans le Caucase

La police met en place un ruban de scène de crime près d'une voiture suspecte, en arrière-plan, à Moscou, Russie, samedi 28 février 2015.
La police met en place un ruban de scène de crime près d'une voiture suspecte, en arrière-plan, à Moscou, Russie, samedi 28 février 2015. Tous droits réservés Denis Tyrin/AP
Tous droits réservés Denis Tyrin/AP
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Une synagogue a été attaquée dans la ville de Derbent, alors qu'une église orthodoxe a été visée par des hommes armés plus au sud, à Makhatchkala.

PUBLICITÉ

Des hommes armés ont attaqué dimanche un poste de police et plusieurs lieux de culte dans le Caucase russe, tuant au moins dix-neuf personnes, dont un prêtre orthodoxe et quinze policiers, ont annoncé les autorités, qui dénoncent des "actes terroristes".

Cinq personnes autres ont été tuées au terme d'une opération antiterroriste terminée lundi matin. "Leur identité a été établie", a indiqué le Comité d'enquête russe en charge des investigations, si préciser si des assaillants étaient toujours en fuite ou non.

Dimanche, des hommes armés ont ouvert le feu sur une synagogue et une église orthodoxe voisine à Derbent, au Daguestan, tuant un prêtre et au moins quinze policiers, ont annoncé le Comité antiterroriste national et la police de la république russe du Daguestan.

Un prêtre de l’Eglise orthodoxe russe, âgé de 66 ans, a été tué à Derbent, d’après les autorités. « Plus de quinze policiers ont été victimes de l’acte terroriste » au Daguestan, avait rapporté le dirigeant du Daguestan, Sergueï Melikov, dans une vidéo publiée dans la nuit sur Telegram. Ils « ont protégé les habitants civils (…) au prix de leur vie », avait-il souligné. Dans un précédent bilan, les autorités du Daguestan évoquait la mort de six policiers, dont celle d’un officier de la garde nationale.

Le ministère de l’intérieur du Daguestan a annoncé peu après aux agences de presse russes que quatre "assaillants" ont tués par les forces de l’ordre "à Makhatchkala". Des individus armés ont également ouvert le feu dimanche contre une voiture de police et fait un blessé à Sergokala, un village du Daguestan situé entre la ville cotière de Derbent et la capitale Makhatchakala, a également fait savoir dans la soirée le ministère de l’intérieur de cette république du Caucase russe.

Synagogue en feu

De son côté, le président du Conseil public des communautés juives de la Fédération de Russie, Boruch Gorin, a déclaré sur Telegram que "la synagogue de Derbent est en feu". "Il n’est pas possible d’éteindre l’incendie. Deux personnes ont été tuées : un policier et un garde de sécurité", ajoute-t-il. Il a également assuré que la "synagogue à Makhatchkala a été incendiée et a brûlé". Des représentants juifs, dont le Congrès juif russe, ont affirmé qu’une deuxième synagogue avait aussi été attaquée.

Le dirigeant du Daguestan, Sergueï Melikov, a écrit sur Telegram : "Ce soir, à Derbent et Makhatchkala, des inconnus ont essayé de déstabiliser la société." Le Daguestan est une république de la Fédération de Russie à majorité musulmane voisine de la Tchétchénie, et également proche de la Géorgie et de l’Azerbaïdjan. Des opérations antiterroristes y sont régulièrement annoncées par les autorités russes.

En octobre, des émeutes anti-Israël avaient éclaté dans l’aéroport de Makhatchkala, au moment de tensions extrêmes liées au conflit entre Israël et le Hamas, une foule d’hommes envahissant le tarmac au moment de l’atterrissage d’un avion en provenance d’Israël.

La Russie a été visée à de multiples reprises par des attentats et attaques revendiquées par l’organisation djihadiste Etat islamique (EI), même si son influence reste limitée dans le pays. En mars, un attentat revendiqué par l’EI au Crocus City Hall, dans la banlieue de Moscou, a tué plus de 140 personnes.

Le week-end dernier, plusieurs membres de l’EI ont été tués après avoir pris en otage deux agents pénitentiaires dans une prison du sud de la Russie, selon les autorités.

La Russie a été confrontée à une rébellion islamiste au début des années 2000 dans le Caucase, un mouvement né du premier conflit contre la Tchétchénie séparatiste en 1994-96. Elle avait été défaite par les forces fédérales russes et ces dernières années, les incidents armés y sont devenus rares. Près de 4 500 Russes, notamment originaires du Caucase, ont combattu aux côtés de l’EI en Irak et en Syrie, selon des chiffres officiels.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Russie : un aéroport au Daguestan pris d'assaut par une foule hostile à Israël, 60 interpellations

Russie : au moins 35 morts dans l'explosion d'une station-service au Daguestan

Un avion de ligne russe s'écrase à vide près de Moscou, tuant les 3 membres de l'équipage