EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Gaza : l'armée israélienne dit avoir trouvé le corps d'une otage du Hamas

Un soldat israélien à Gaza.
Un soldat israélien à Gaza. Tous droits réservés Israel Defense Forces/AP
Tous droits réservés Israel Defense Forces/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée israélienne dit avoir trouvé à proximité de l’hôpital al-Chifa le corps d’une otage enlevée par le Hamas lors de l’attaque du 7 octobre en Israël.

PUBLICITÉ

L'armée israélienne a annoncé jeudi avoir découvert, près de l'hôpital al-Chifa de Gaza, le corps d'une otage enlevée par le mouvement islamiste palestinien Hamas lors de l'attaque du 7 octobre en Israël.

Le corps de cette femme, enlevée dans le kibboutz de Beeri, "a été extrait par les troupes de l'armée israélienne d'une structure adjacente à l'hôpital al-Chifa dans la bande de Gaza et a été transféré en territoire israélien", a précisé un communiqué de l'armée.

La victime est identifiée par l'armée comme étant Yehudit Weiss.

"Dans la structure où se trouvait Yehudit, des équipements militaires, dont des fusils Kalashnikov et des lance-roquettes, ont également été trouvés", ajoute l'armée.

C'est la première fois, depuis l'offensive militaire lancée par l'armée israélienne contre le Hamas, qu'un des otages enlevés le 7 octobre est trouvé dans la bande de Gaza.

Environ 240 personnes ont été capturées ce jour-là sur le territoire israélien lors de l'attaque du Hamas qui a fait 1 200 morts, essentiellement des civils, selon les autorités.

En représailles, Israël a déclaré une guerre pour "anéantir" le Hamas, bombardant sans répit la bande de Gaza, où le mouvement islamiste palestinien a pris le pouvoir en 2007. Au moins 11 500 personnes ont été tuées, selon le gouvernement du Hamas.

Plus tôt dans la journée, l'armée avait annoncé que des "images relatives aux otages" avaient été trouvées sur des ordinateurs saisis dans l'hôpital al-Chifa de Gaza, pris d'assaut depuis deux jours.

Al-Chifa, le plus grand hôpital de Gaza, est présenté par Israël comme un centre stratégique et militaire du Hamas, ce que dément le mouvement islamiste qui a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007.

Entrée dans l'hôpital mercredi, l'armée israélienne dit le fouiller dans le cadre d'une opération "ciblée" et "complexe", conduite "par étapes", alors que, selon l'ONU, environ 2 300 personnes - patients, soignants et déplacés, s'y trouvent encore.

Un "risque immédiat de famine", met en garde l'ONU

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a alerté jeudi le monde quant au "risque immédiat de famine" à Gaza, où nourriture et eau sont "quasi inexistantes".

"Avec l'hiver qui approche à grands pas, les abris précaires et surpeuplés, ainsi que le manque d'eau potable, les civils sont confrontés à un risque immédiat de famine", a déclaré dans un communiqué la directrice exécutive de l'agence onusienne basée à Rome, Cindy McCain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël : un accord pour la libération des otages serait "proche", selon des sources gouvernementales

L’armée israélienne annonce avoir trouvé le corps d’une otage près de l’hôpital Al-Shifa

De possibles "crimes de guerre" commis lors de la libération de quatre otages à Gaza (ONU)