EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

ISW : 'guerre hybride' de la Russie à la frontière finlandaise

Sasha Vakulina
Sasha Vakulina Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Oleksandra Vakulina
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Russie semble employer une tactique de guerre hybride connue pour créer artificiellement une crise des migrants à la frontière finlandaise.

PUBLICITÉ

Dans sa dernière évaluation de la campagne offensive russe, l'ISW déclare : la tactique de guerre hybride apparente de la Russie à la frontière russo-finlandaise est similaire à la création par la Russie et la Biélorussie d'une crise de migrants à la frontière polonaise en 2021 et vise probablement de la même manière à déstabiliser l'OTAN.

Les autorités finlandaises ont fermé les postes de contrôle à la frontière sud-est de la Finlande avec la Russie après que les gardes-frontières finlandais ont signalé qu'un afflux d'environ 300 demandeurs d'asile, principalement originaires d'Irak, du Yémen, de Somalie et de Syrie, était arrivé à la frontière finlandaise en provenance de Russie depuis septembre 2023.

Au cours d'une période de deux jours en novembre, il y a eu autant de passages de migrants qu'entre la mi-juillet et le mois de novembre.

Le Premier ministre finlandais a déclaré que les gardes-frontières russes escortaient ou transportaient les migrants jusqu'à la frontière finlandaise, une affirmation démentie par le Kremlin.

ISW a précédemment évalué que le Kremlin a permis, ou peut-être directement contrôlé, la création artificielle par la Biélorussie d'une crise de migrants à sa frontière avec la Pologne en 2021, lorsque le personnel de sécurité biélorusse a aidé des milliers de migrants du Moyen-Orient à traverser la frontière biélorusse pour se rendre en Pologne.

Le Kremlin a exploité la crise fabriquée en 2021 pour accuser faussement l'OTAN d'agression contre la Biélorussie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine réaffirme son attachement à l'Europe

Finlande : la communauté russe s'inquiète de la fermeture de plusieurs postes frontières

Demandeurs d'asile sans papiers : la Finlande ferme une partie de sa frontière avec la Russie