Sixième jour de trêve à Gaza, qui pourrait se prolonger

La joie des libérations
La joie des libérations Tous droits réservés Nasser Nasser/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Israël et le Hamas sont favorables à l'extension de la trêve, alors que Israéliens et Palestiniens fêtent le retour chez eux de leur proches.

PUBLICITÉ

 La joie des Palestiniens dans les rues de Ramallah hier en fin de journée pour accueillir 30 prisonniers palestiniens libérés par Israël dans le cadre de l'échange avec des otages du Hamas.

La branche militaire du Hamas, les brigades Al Qassam, a mis en ligne mardi en fin de journée une vidéo montrant cette fois la foule à Rafah, au point de passage avec l'Egypte, où les militants ont remis 12 otages à la Croix-Rouge.

Les Israéliens rassemblés à Sderot laissaient exploser leur joie au passage des otages libérés, des femmes âgées, des mères de famille, une jeune fille de 17 ans, et deux citoyens thaïlandais.

Le Hamas et d'autres groupes détiennent encore environ 160 otages sur les 240 saisis lors de l'assaut du 7 octobre dans le sud d'Israël, qui a déclenché la guerre.

Selon les médias israéliens, le gouvernement d'Israël a reçu la liste des otages que le Hamas doit libérer aujourd'hui. L'accord de trêve a déjà permis la libération de 60 otages israéliens et de 180 prisonniers palestiniens.

21 otages étrangers, en majorité des Thaïlandais, ont été libérés hors de l'accord.

Pendant l'arrêt des combats, le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies distribue de la nourriture à plus de 120 000 personnes dans la bande de Gaza, estimant ce sera insuffisant pour lutter contre la famine.

Les maladies contagieuses, notamment 45 fois plus de cas de diarrhée chez les jeunes enfants

"Des centaines de milliers de personnes sont confrontées à un risque immédiat de famine, explique Samer Abdeljaber, directeur national du PAM en Palestine. Le PAM espère que cette pause sera prolongée afin d'offrir un répit qui pourrait ouvrir la voie à une accalmie à plus long terme. L'accès sûr et sans entrave ne peut s'arrêter maintenant".

Israël serait ouvert à une trêve supplémentaire de cinq jours. Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken est attendu de nouveau en Israël et en Cisjordanie cette semaine.

Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu promet que la guerre reprendra de plus belle.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël-Hamas : la trêve prolongée in extremis pour un septième jour consécutif

Le gouvernement de Cisjordanie occupée démissionne

Israël pose un ultimatum au Hamas pour la libération des otages