Ukraine : nouvelles attaques de drones russes, 28 blessés à Kharkiv

Incendie après l'attaque de missiles russes sur Kharkiv, en Ukraine, le dimanche 31 décembre 2023.
Incendie après l'attaque de missiles russes sur Kharkiv, en Ukraine, le dimanche 31 décembre 2023. Tous droits réservés Ukrainian Emergency Service via AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Russie a lancé de nouvelles attaques de drones sur l'Ukraine après avoir promis des représailles au bombardement de Belgorod.

PUBLICITÉ

La Russie a lancé une nouvelle attaque de drones contre l'Ukraine samedi soir, après avoir promis que les frappes sur la ville frontalière russe de Belgorod plus tôt dans la journée "ne resteraient pas impunies".

L'armée de l'air ukrainienne a annoncé dimanche avoir abattu 21 des 49 drones lancés par les forces russes dans la nuit.

28 personnes ont été blessées lors d'une attaque contre la ville orientale de Kharkiv, a déclaré dimanche le gouverneur régional Oleh Syniehubov. Un hôtel, des immeubles d'habitation, un jardin d'enfants, des magasins et des bâtiments administratifs ont été endommagés, selon le parquet régional.

Dans la région de Kyiv qui entoure la capitale, une attaque de drone russe a provoqué un incendie dans une infrastructure critique, ont indiqué des responsables locaux, sans précisé de quel bâtiment il s'agissait.

Les attaques russes ont eu lieu après un bombardement dans le centre de la ville frontalière russe de Belgorod samedi. 24 personnes ont été tuées, dont trois enfants.

108 autres personnes ont été blessées dans cette frappe, a déclaré dimanche le gouverneur régional Viatcheslav Gladkov, ce qui en fait l'une des attaques les plus meurtrières sur le sol russe depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par Moscou il y a 22 mois.

Les autorités russes ont accusé Kyiv d'avoir mené l'attaque, qui a eu lieu le lendemain d'un bombardement aérien russe de 18 heures à travers l'Ukraine a tué au moins 41 civils.

Le ministère russe de la Défense a déclaré avoir identifié les munitions utilisées dans l’attaque comme étant des roquettes Vampire de fabrication tchèque et des missiles Olkha équipés d’ogives à sous-munitions. Il n'a fourni aucune information supplémentaire et l'Associated Press n'a pas été en mesure de vérifier ses affirmations.

"Ce crime ne restera pas impuni", a déclaré le ministère dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

Lors d'une réunion d'urgence au Conseil de sécurité de l'ONU demandée par la Russie samedi soir, l'envoyé Vasily Nebenzya a accusé Kyiv d'avoir mené une "attaque terroriste".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : des frappes russes sur Kyiv et Kharkiv font au moins quatre morts

"Tout indique" qu'un missile russe est entré brièvement dans l'espace aérien polonais

La guerre en Ukraine, les cartes en main, le 19 février 2024