"Tout indique" qu'un missile russe est entré brièvement dans l'espace aérien polonais

Pour se prémunir d'une agression russe, l'armée polonaise a déployé en février dernier des missiles Patriot américains.
Pour se prémunir d'une agression russe, l'armée polonaise a déployé en février dernier des missiles Patriot américains. Tous droits réservés Michal Dyjuk/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités polonaises confirment le passage bref et furtif d'un missile russe au-dessus de la Pologne. Reste à déterminer s'il s'agit d'un incident ou d'une démonstration de force.

PUBLICITÉ

Erreur de navigation ou agression délibérée ? Les forces de défense polonaises ont déclaré qu'un objet inconnu était entré dans l'espace aérien du pays vendredi matin en provenance de l'Ukraine, puis avait disparu des radars.

"Tout indique qu’un missile russe a pénétré dans l’espace aérien polonais. Il a été surveillé par nos radars et a quitté l'espace aérien. Nous en avons la confirmation sur les radars et auprès des alliés" de l'OTAN, a déclaré le chef de la défense polonaise.

Les forces de défense polonaises ont déclaré que l’objet avait pénétré environ 40 kilomètres dans son espace aérien et l’avait quitté après moins de trois minutes. Les forces de défense ont déclaré que leurs radars et ceux de l'OTAN avaient confirmé que l'objet avait quitté l'espace aérien polonais.

Le général Kukula a déclaré que des mesures avaient été prises pour vérifier ces résultats et éliminer la possibilité d'une erreur technique.

Il n’y a eu aucun commentaire de la part des responsables russes.

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré sur X qu'il avait parlé avec le président polonais de "l'incident de missile" et a déclaré que l'OTAN était vigilante et surveillait la situation "à mesure que les faits sont établis".

Il n’était pas immédiatement clair où l’objet avait disparu du radar ni dans quelle direction il se dirigeait. Des troupes ont été mobilisées pour l'identifier et le retrouver. Aucune explosion ni victime n'a été signalée dans l'immédiat.

Le gouverneur de la province de Lublin, dans l'est de la Pologne, Krzysztof Komorski, a déclaré au portail d'information Onet que l'objet était apparu sur des radars près de la ville de Hrubieszow, où se trouve un poste frontière avec l'Ukraine. Le gouverneur polonais a déclaré qu'il n'avait aucune information indiquant qu'il avait atterri dans la province de Lublin.

La frontière de la Pologne avec l'Ukraine est également la frontière de l'Union européenne et de l'OTAN avec l'Ukraine.

Le Premier ministre Donald Tusk a convoqué une réunion avec le ministre de la Défense, les commandants militaires et les chefs des organes de sécurité nationale, suivie d'une réunion du Bureau de la sécurité nationale avec le président Andrzej Duda, commandant suprême des forces armées polonaises.

Le président Duda a déclaré par l'intermédiaire d'un assistant qu'il n'y avait "aucune menace pour le moment" et que rien ne suggérait qu'il fallait s'attendre à "quelque chose de mauvais".

"Le plus important est que personne n'a été blessé", a déclaré l'assistante Grazyna Ignaczak-Bandych.

Vendredi, des responsables ukrainiens ont déclaré que la Russie avait lancé plus de 100 missiles et des dizaines de drones contre des cibles ukrainiennes pendant la nuit dans ce qu'un responsable de l'armée de l'air a qualifié de plus grand bombardement aérien depuis l'invasion à grande échelle de l'Ukraine par la Russie en février 2022. .

"À la suite d’attaques aussi massives, cela peut arriver. L’ennemi attaque nos territoires frontaliers, y compris à l’ouest. C'est un autre signal pour que nos partenaires renforcent la défense aérienne ukrainienne", a déclaré à la télévision nationale Yurii Ihnat, porte-parole de l'armée de l'air ukrainienne, à propos de l'incident.

Ce n'est pas la première fois qu'un objet non autorisé pénètre dans l'espace aérien polonais en provenance de l'Ukraine depuis l'invasion à grande échelle de la Russie. En novembre 2022, deux hommes ont été tués lorsqu'un missile a touché le village de Przewodow, à quelques kilomètres de la frontière. Les responsables occidentaux ont déclaré qu’ils pensaient qu’un missile de défense aérienne ukrainien s’était égaré.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : nouvelles attaques de drones russes, 28 blessés à Kharkiv

Un poète russe condamné à 7 ans de prison pour avoir récité des vers contre la guerre en Ukraine

En Pologne, une voiture fonce dans la foule, au moins 19 blessés