Guerre Ukraine-Russie : Moscou et Kyiv poursuivent leurs attaques aériennes

Ukraine guerre
Ukraine guerre Tous droits réservés Artem Perfilov/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Somaya Aqad, Euronews, Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kyiv a affirmé ce lundi avoir fait face au cours de la nuit du nouvel an à une attaque «record» de 90 drones et de missiles tirés par la Russie sur tout le territoire ukrainien, qui a fait au moins un mort. 87 des 90 drones lancés par les forces russes ont été détruits en plein vol.

PUBLICITÉ

 La Russie a lancé un nombre record de 90 drones de type Shahed au-dessus de l'Ukraine pendant les premières heures de la nouvelle année, a déclaré l'armée de l'air ukrainienne lundi, tandis que la Russie a également fait état d'attaques ukrainiennes.

Un garçon de 15 ans a été tué et sept personnes ont été blessées après que des débris de l'un des 87 drones abattus aient touché un immeuble résidentiel dans la ville d'Odessa, a déclaré le chef de l'administration militaire de la région, Oleh Kiper. Les débris ont également provoqué plusieurs petits incendies, notamment dans le port de la ville.

À Lviv, dans l'ouest du pays, les attaques russes ont gravement endommagé un musée dédié à Roman Shukhevych, un nationaliste ukrainien controversé et commandant militaire qui a lutté pour l'indépendance de l'Ukraine pendant la Seconde Guerre mondiale. Des bâtiments universitaires de la ville de Dubliany ont également été endommagés, mais aucune victime n'a été signalée.

Sur les réseaux sociaux, le maire de Lviv, Andriy Sadovyi, a qualifié la grève de "symbolique et cynique", ajoutant qu'"il s'agit d'une guerre pour notre histoire".

Dans le même temps, quatre personnes ont été tuées et 13 autres blessées à la suite de bombardements ukrainiens sur les zones de Donetsk occupées par les Russes, selon le chef de la région installé par les Russes, Denis Pushilin. Les médias d'État russes ont indiqué qu'un journaliste figurait parmi les victimes, mais n'ont pas fourni d'autres détails.

Une personne a également été tuée et une autre blessée lors d'un bombardement sur la ville frontalière russe de Shebekino, a déclaré le gouverneur régional Vyacheslav Gladkov.

Les frappes aériennes font suite à une série de lourds bombardements aériens qui ont débuté vendredi, lorsque la Russie a déclenché une attaque de 18 heures, qu'un responsable de l'armée de l'air a décrit comme le plus grand barrage aérien.

Au moins 49 personnes ont été tuées dans le bombardement, et les sauveteurs ukrainiens ont rapporté lundi qu'ils avaient récupéré au moins huit autres corps sous les décombres.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : l'artillerie russe est-elle plus puissante ?

Moscou accuse Kyiv d'avoir frappé la ville frontalière de Belgorod, au moins 24 morts

Des milliers d'Européens se sont rassemblés samedi en solidarité avec le peuple ukrainien