Guerre en Ukraine : l'artillerie russe est-elle plus puissante ?

Le chancelier allemand Olaf Scholz demande à l'UE d'intensifier les efforts en faveur de l'Ukraine.
Le chancelier allemand Olaf Scholz demande à l'UE d'intensifier les efforts en faveur de l'Ukraine. Tous droits réservés Vadim Ghirda/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Aida Sanchez AlonsoYolaine de Kerchove
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les vagues massives d'attaques de missiles se sont intensifiées ces dernières semaines en Ukraine. L'offensive russe se poursuit malgré les sanctions.

PUBLICITÉ

Pour beaucoup, la Russie est désormais une économie de guerre qui concentre tous les efforts dans la bataille.

Mais pour l'Ukraine et ses alliés, augmenter la production d'armes n'est pas si facile. Le chancelier allemand Olaf Scholz demande d'intensifier les efforts.

"Aussi importante que soit la contribution de l'Allemagne, elle ne suffira pas à garantir la sécurité de l'Ukraine à long terme. J'appelle donc nos alliés dans l'Union européenne à intensifier également leurs efforts en faveur de l'Ukraine. En tout état de cause, les livraisons d'armes à l'Ukraine prévues à ce jour par la majorité des États membres de l'UE sont trop faibles."

Ce n'est pas le seul problème pour l'Ukraine.

Une partie des fonds déjà engagés n'a toujours pas été envoyée, comme l'explique Ian Lesser, cet expert du Fonds Marshall allemand.

"On craint que l'Ukraine ne dispose plus de stocks de munitions essentiels et il faut beaucoup de temps pour les reconstituer. Il y a même un problème plus profond, à savoir que cet équipement, en particulier en termes de défense aérienne, est utilisé à un tel rythme qu'il épuise les stocks occidentaux, les missiles Patriot, par exemple, qui coûtent entre 2 et 4 millions de dollars l'unité".

L'Ukraine a trouvé des preuves que, pour la première fois depuis le début de la guerre, la Russie a utilisé des missiles en provenance de Corée du Nord. Auparavant, Vladimir Poutine avait déjà utilisé des drones iraniens.

Mais alors que l'UE tente de rallier les pays tiers aux sanctions, il n'y a pas grand-chose à faire avec les alliés de la Russie.

"Nous condamnons évidemment toute fourniture d'armes étrangères à la Russie. Des armes qui sont ensuite utilisées pour tuer des civils ukrainiens ou attaquer des infrastructures civiles ukrainiennes.", déclarePeter Stano, porte-parole de la Commission européenne.

Il ne sera pas facile de mettre fin à la collaboration entre la Russie et la Corée du Nord, car ces deux pays ne respectent pas les sanctions occidentales et n'ont pratiquement aucun contact avec l'Occident. C'est pourquoi l'UE et les États-Unis n'ont que peu d'options pour empêcher les alliés de la Russie de lui fournir des armes et des munitions.

Video editor • Vassilis Glynos

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Zelensky exclut toute "pause" dans la guerre

Guerre Ukraine-Russie : Moscou et Kyiv poursuivent leurs attaques aériennes

Elections présidentielles en Russie : une candidate interdite de se présenter