Corée du Sud : le chef de file de l'opposition poignardé

Le chef de file de l'opposition sud-coréenne, Lee Jae-myung, le 2 janvier 2024 à Busan, en Corée du Sud.
Le chef de file de l'opposition sud-coréenne, Lee Jae-myung, le 2 janvier 2024 à Busan, en Corée du Sud. Tous droits réservés Ahn Young-joon/AP.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En 2022, cet homme politique sud-coréen avait terminé deuxième de la dernière élection présidentielle, derrière le candidat conservateur.

PUBLICITÉ

"Un acte de terreur" en Corée du Sud. Le chef de file de l'opposition Lee Jae-myung, a été poignardé au cou ce mardi, alors qu'il s'entretenait avec des journalistes à Busan, dans le sud-est du pays.

Il s'est ensuite effondré au sol tandis que plusieurs personnes se sont précipitées vers lui pour lui porter secours et couvrir sa blessure. Il a été transporté vers l'hôpital universitaire national de Busan. L'assaillant a lui été arrêté.

La police de Busan a déclaré que Lee Jae-myung souffrait "d'une lacération d'un centimètre au cou", qu'il "restait conscient et que l'hémorragie était mineure". Chef du Parti démocrate, Lee Jae-myung a perdu contre le conservateur et actuel président sud-coréen, Yoon Suk-yeol, lors de l'élection présidentielle de 2022.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Corée du sud : les avatars basés sur l'intelligence artificielle en plein essor

Cinq ans de prison pour le capitaine d'un bateau qui avait provoqué la mort de touristes sud-coréens

La tempête Khanun s'abat sur la Corée du Sud