L'Iran saisit un pétrolier dans le Golfe d'Oman

Un pétrolier
Un pétrolier Tous droits réservés AP Screenshot ARCHIV
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au moment où l'ONU condamne les tensions en mer Rouge, l'Iran détourne un pétrolier dans le Golfe d'Oman.

PUBLICITÉ

Au lendemain d'un résolution de l'ONU condamnant les tensions en mer Rouge, l'Iran détourne un pétrolier dans le Golfe d'Oman.

Le tanker venait du port irakien de Bassora avec du pétrole dans ses cales.

Selon la télévision iranienne, le navire était au cœur d'une affaire de saisie de brut iranien qui avait terminé entre les mains d'une société américaine.

L'équipage du St Nikolas est composé de 11 Philippins et d'un ressortissant grec.

Le pétrolier navigue sous pavillon des Îles Marshall et son armateur est basé à Athènes.

L'incident risque d'envenimer les tensions en mer Rouge, de l'autre côté de la péninsule arabique.

Dans cette région, les rebelles yéménites, alliés de l'Iran, multiplient les attaques et perturbent le trafic maritime commercial.

Ce mercredi, plusieurs navires en route vers le Canal de Suez ont été pris pour cible.

Dans sa résolution, le Conseil de sécurité de l'ONU condamne la multiplication des attaques des Houthis.

Les rebelles yéménites ont détourné Galaxy Leader le 19 novembre dernier.

La résolution de l'ONU exige que le cargo japonais puisse repartir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Iran lance trois satellites faisant partie d'un programme critiqué par l'Occident

Les frappes aériennes entre le Pakistan et l'Iran pourraient-elles être le début d'une escalade régionale ?

Frappes aériennes en Iran : le Pakistan dit avoir agi contre des « activités terroristes »