L'ONU alerte sur le risque de famine dans la bande de Gaza

a
a Tous droits réservés MTI
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Israël et le Hamas ont signé mardi un accord pour faire entrer plus d’aide dans l’enclave palestinienne et des médicaments pour les otages israéliens.

PUBLICITÉ

À Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, des Palestiniens font la queue pour obtenir un peu de nourriture. Parmi eux, de nombreux déplacés qui ont fui les bombardements de l’armée israélienne dans le centre et le nord du territoire.

Selon le Programme alimentaire mondial, 90 % de la population dans l’enclave palestinienne est confrontée à une faim extrême. Une situation désastreuse selon l’ONU, et qui s’aggrave un peu plus chaque jour.

Il y a des gens qui meurent de faim dans des endroits où nous ne sommes pas en mesure de fournir des denrées alimentaires de base. Les besoins augmentent plus vite que notre capacité à y répondre. Nous devons donc être en mesure d'acheminer davantage de marchandises et nous avons besoin d'un accès sûr pour atteindre les habitants de Gaza, et pas seulement ceux qui se trouvent près des frontières”, explique Samer Abdeljaber, directeur pays du PAM pour la Palestine.

Environ 300 000 personnes vivent au milieu des ruines, et il est difficile pour les organisations humanitaires d’accéder à ces zones.

Autre obstacle, selon l’ONU. Ce mois-ci, moins d'un quart des convois d'aide sont arrivés à destination dans le nord, car les autorités israéliennes en refusent l'accès.

Mardi, un accord a cependant été conclu entre Israël et le Hamas pour acheminer plus d’aide humanitaire aux civils. En échange, des médicaments seront acheminés aux otages israéliens.

En attendant, le conflit se poursuit. Les bombardements de l’armée israélienne ont fait plus de 24 000 morts selon le Hamas, ce qui représente environ 1 % de la population locale de la bande de Gaza.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rencontre avec les juifs européens qui s'opposent à la guerre d'Israël contre le Hamas

Guerre Russie-Ukraine : Volodymyr Zelensky recherche le soutien de l'Arabie saoudite

No Comment : quatre dirigeants occidentaux se sont rendus en Ukraine