Haïti : massacre dans le sud de Port-au-Prince

AP
AP Tous droits réservés Odelyn Joseph/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Odelyn Joseph/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Au moins douze personnes assassinées à Pétionville, une banlieue sud de Port-au-Prince.

PUBLICITÉ

Les dépouilles d'au moins douze personnes retrouvées à Pétionville, une banlieue huppée au sud de Port-au-Prince.

Le massacre a eu lieu lundi avant l'aube dans les quartiers de Laboule et Thomassin.

Selon le récit de témoins, des gangs ont pris d'assaut des habitations, une banque et une station-service avant de massacrer la population.

La résidence d'un juge de la Cour des comptes figure parmi les résidences vandalisées.

L'attaque intervient une semaine après l'annonce de la démission d'Ariel Henry de son poste de Premier ministre.

Les partis politiques sont chargés de mettre en place un conseil présidentiel de transition.

Le département d'Etat américain croit savoir que la composition du conseil devrait être prochainement finalisée.

De leur côté, les Etats-Unis ont affrété un vol charter et exfiltré ce lundi une trentaine de leurs ressortissants.

Washington annonce la mise en place de quelques vols d'évacuation en partance de l'aéroport de Cap-Haïtien, l'aéroport de Port-au-Prince.

Chaque passager doit signer l'engagement de rembourser le prix de son billet au gouvernement.

Le département d'Etat américain précise ne pas être en mesure d'assurer la sécurité de passagers lors de leur trajet jusqu'à l'aéroport.

En dehors de ces vols exceptionnels, Cap-Haïtien reste par ailleurs fermé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : en Haïti, la violence des gangs conduit plus de 53 000 personnes à fuir la capitale

Plus de 53 000 personnes ont fui Port-au-Prince, en moins de trois semaines

Haïti : de nouveaux affrontements entre gangs et police