Sondage Euronews/Ipsos : le RN en tête des intentions de vote en France pour les européennes

L'extrême droite arriverait en tête des intentions de vote en France lors des élections européennes
L'extrême droite arriverait en tête des intentions de vote en France lors des élections européennes Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La progression de l'extrême droite au sein de l'hémicycle européen se confirme, selon le sondage.

PUBLICITÉ

D'après le sondage exclusif Euronews/Ipsos, l'extrême droite pourrait réaliser une poussée lors des prochaines élections européennes. 

Avec 30 sièges supplémentaires prévus entre l'ID et l'ECR, l'extrême droite bénéficierait d'une progression alimentée notamment par le soutien de pays traditionnellement pro-européens, dont la France.

Le Rassemblement National en tête des intentions de vote des Français

La décomposition pays par pays de notre projection montre unr progression importante de l'extrême droite en France.

Le Rassemblement National (RN), dirigé par Marine Le Pen, pourrait gagner dix sièges supplémentaires, devenant ainsi le plus grand parti du Parlement européen avec la CDU/CSU allemande.

Selon le sondage, le Rassemblement national (RN) arrive en tête des intentions de vote des Français avec un score de 30,7% (soit 28 sièges), suivi des centristes de la coalition  "Renaissance, Modem et Horizons"  avec 18,1% (17 sièges). Le podium est complété par les Socialistes associés au mouvement "Place Publique" qui récolterait 12,2%. Le groupe Europe-Ecologie-Les Verts recueilleraient 8,1%, "Les Républicains", 7,6%.

Cette enquête a été menée dans 18 pays auprès d'échantillons représentatifs de la population en âge de voter dans chaque pays. Elle a été complétée par une recherche documentaire pour les 9 pays restants de l'Union européenne afin de représenter la projection des sièges.

Les pays étudiés représentent 96% de la population de l'Union européenne et 89% des sièges au Parlement européen (640 sur 720). Au total, 25 916 personnes ont été interrogées entre le 23 février et le 5 mars en ligne et par téléphone. La représentativité des échantillons a été assurée par la méthode des quotas.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'UE doit intensifier ses livraisons de munitions à l'Ukraine, déclare Charles Michel à Euronews

Le PPE et le S&D en route pour les élections européennes

Elections 2024 : quel rôle joue le vote électronique et quel est son degré de sécurité ?