EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

France : au moins cinq personnes sont mortes lors d'une traversée de la Manche

ap
ap Tous droits réservés Matt Dunham/AP
Tous droits réservés Matt Dunham/AP
Par Somaya Aqad, Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Nouveau drame de l’immigration, au moins cinq migrants sont morts lors d’une tentative de traversée de la Manche dont une petite fille de quatre ans.

PUBLICITÉ

Au moins cinq personnes sont mortes en tentant de traverser la Manche, ce mardi, des corps ont été retrouvés sur la plage de Wimereux, située dans le nord de la France.

Au total, une centaine de personnes ont été secourus. D’après les autorités, une petite fille âgée de quatre ans se trouvait parmi les victimes.

Une tragédie qui survient après l'adoption du projet de loi sur l'asile et l'immigration par le Parlement britannique alors que les migrants continuent d'essayer de se rendre au Royaume-Uni en passant par la France.

Cette nouvelle loi, longtemps dans l’impasse, propose la mise en œuvre d’un plan de déportation des demandeurs d’asile vers le Rwanda. Ce texte suscite des inquiétudes au sein des institutions européennes;

Selon, le commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe Michael O'Flaherty, il "soulève des questions majeures concernant les droits de l'homme des demandeurs d'asile et, plus généralement, l'État de droit"

Lundi, le Premier ministre conservateur Rishi Sunak a annoncé que des groupes d'immigrés clandestins commenceraient à être expulsés vers le Rwanda d’ici peu.

Le gouvernement britannique a conclu un accord avec les autorités rwandaises qui accueilleront une partie des migrants entrés illégalement au Royaume-Uni.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Il y a "une normalisation de la détention" des migrants

Grèce : le nombre de migrants a plus que doublé en un an

Royaume-Uni : Rishi Sunak annonce la tenue d'élections générales le 4 juillet