EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Israël - Hamas : Netanyahou redoute un mandat d'arrêt

AP
AP Tous droits réservés Ohad Zwigenberg/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Ohad Zwigenberg/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AP, EBU
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Le gouvernement israélien redoute que la Cour pénale internationale n'émette un mandat d'arrêt contre Benjamin Nétanyahou et le chef d'état-major de Tsahal

PUBLICITÉ

Selon plusieurs médias israéliens, Benjamin Netanyahou multiplie les contacts diplomatiques pour éviter de faire l'objet d'un mandat de la Cour pénale internationale.

Le ministre de la Défense et le chef d'état-major de Tsahal pourraient également être visés.

La crainte de poursuites internationales intervient au moment où Benjamin Netanyahou est sous la pression croissante des Israéliens qui réclament la libération des otages du Hamas.

Les opérations pour libérer les otages se poursuivent dans la bande de Gaza et la CPI réfléchit au bien-fondé d'accuser Israël de tenter délibérément d'organiser la famine dans l'enclave palestinienne.

T Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne : "Il suffit d'une petite grève pour obliger tout le monde à quitter la Palestine et nous assisterons à la plus grande catastrophe de l'histoire du peuple palestinien.

Benjamain Netanhahou prévient qu'Israël n'acceptera pas d'atteinte à son "droit de se défendre."

De son côté, le porte-parole de Tsahal Daniel Hagari insiste sur les efforts pour acheminer de l'aide humanitaire à Gaza.

Daniel Hagari, porte-parole de Tsahal : "Au cours des dernières semaines, la quantité d'aide humanitaire acheminée à Gaza a considérablement augmenté. Dans les jours à venir, la quantité d'aide acheminée à Gaza continuera d'augmenter encore davantage.

Selon le NYT, la Cour pénale internationale examine également la possibilité d'émettre des mandats d'arrêt à l'encontre des dirigeants du Hamas.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des frappes aériennes israéliennes sur Rafah ont fait au moins 22 morts (source palestinienne)

Espoir d'une trêve à Gaza : le Hamas donnera sa réponse ce lundi

Washington prend ses distances avec Israël