PUBLICITÉ

La croissance britannique révisée à la baisse

La croissance britannique révisée à la baisse
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La contribution du secteur financier avait été surévaluée aux deuxième et troisième trimestres.

PUBLICITÉ

La croissance britannique a été révisée à la baisse sur les deuxième et troisième trimestres. Le PIB n’a progressé que de 0,4 % d’août à septembre, 0,1 point de moins qu’annoncé précédemment. D’avril à juin, la hausse a été corrigée à 0,5 %. Les estimations antérieures avaient surévalué la contribution du secteur financier, très important à Londres.

Cette révision a de quoi faire hésiter la banque d’Angleterre à relever ses taux. Pourtant, à 2,1 % sur un an au troisième trimestre, la croissance britannique reste dans le peloton de tête européen. La demande intérieure a gagné en vigueur, grâce à l’amélioration du pouvoir d’achat des Britanniques et le déficit budgétaire est resté stable.

Le risque représenté par un référendum sur l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union européenne dès 2016 pourrait cependant freiner les investissements des entreprises l’an prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le commissaire européen en charge de l'Economie assume la priorité donnée au Pacte vert durant le mandat

L'inflation poursuit sa baisse dans l'UE (Commission européenne)

Logement en Europe : dans quels pays y a-t-il le plus de propriétaires ?