Statu quo à Francfort, la BCE se laisse du temps

Statu quo à Francfort, la BCE se laisse du temps
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Banque centrale européenne a opté sans surprise pour le statu quo ce jeudi.

PUBLICITÉ

La Banque centrale européenne a opté sans surprise pour le statu quo ce jeudi. Les taux d’intérêt restent à un niveau plancher, pour pallier l’inflation quasi-nulle et les perspectives de croissance “orientées vers le bas”, dixit Mario Draghi.

Le président de la BCE ne voit pas d’urgence à prendre des mesure monétaires malgré le vote des britanniques de quitter l’Union européenne:

“Les marchés financiers de la zone euro ont surmonté la poussée d’incertitude et de volatilité avec une résistance encourageante. La volonté annoncée des banques centrales de fournir des liquidités en cas de besoin, les mesures de politique monétaire en vigueur, et l’encadrement réglementaire et de surveillance, ont permis de contenir la tension sur les marchés.”, a déclaré Mario Draghi lors de la conférence de presse ce jeudi.

Mario Draghi, qui n’exclut pas l’intervention prochaine du secteur public en vue d’une recapitalisation des banques, n’a pas fait d’annonce concernant le sort des banques italiennes, ce qui a déçu les investisseurs. La décision revient, dit-il, à la Commission européenne.

suite à la conférence de Presse BCE
- situation inchangée
- rdv septembre
- BCE est là si nécessaire#CAC40 haussier$EURUSD tient les 1.10

— Nicolas Chéron (@NCheron_CMC) 21 juillet 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Où la classe moyenne paie-t-elle les impôts les plus élevés et les plus bas en Europe ?

Les milléniaux, en passe de devenir la génération la plus riche de l'histoire

L'inflation a poursuivi son reflux dans la zone euro en février, revenant à 2,6% sur un an