EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Monsanto dit oui à Bayer pour 59 milliards d'euros

Monsanto dit oui à Bayer pour 59 milliards d'euros
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La fusion du géant allemand de la pharmacie et de la chimie et du spécialiste américain des OGM va donner naissance au leader mondial des pesticides et des semences.

PUBLICITÉ

L’Américain Monsanto a finalement dit oui à Bayer : le chimiste allemand annonce racheter le fabricant controversé de pesticides et de semences OGM pour 66 milliards de dollars, soit 59 milliards d’euros. C’est la plus grosse acquisition jamais réalisée par un groupe allemand.

Today we reached an agreement w/ MonsantoCo</a> to create an industry leader <a href="https://twitter.com/hashtag/AdvancingTogether?src=hash">#AdvancingTogether</a> <a href="https://t.co/zFRZrCDvU7">https://t.co/zFRZrCDvU7</a> <a href="https://t.co/SIq6iwDPFn">pic.twitter.com/SIq6iwDPFn</a></p>&mdash; Bayer AG (Bayer) 14 septembre 2016

128 dollars cash par action

Depuis mai, le groupe chimique et pharmaceutique avait dû relever son offre à trois reprises. L’opération se fera à raison de 128 dollars cash par action Monsanto, soit avec une prime de près de 19% sur le cours de clôture du titre mardi soir.

2 milliards de dollars en cas d‘échec de la fusion

Si les gendarmes de la concurrence devaient s’opposer à cette fusion, Bayer s’est engagé à dédommager Monsanto à hauteur de 2 milliards de dollars.

News update: Bayer and Monsanto to Create a Global Leader in Agriculture: https://t.co/GL1OL7vDLB

— Monsanto Company (@MonsantoCo) 14 septembre 2016

Il faut dire que cette union donne naissance au numéro un mondial des semences et des pesticides, un géant qui aura la mainmise sur 30% du marché. Et dans un contexte de consolidation du secteur, il risque d’avoir du mal à caser les actifs dont il devra se délester pour être en conformité avec les règles de la concurrence.

Avec AFP, Reuters.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coup de projecteur sur Monsanto

Mobilisation mondiale contre Monsanto

Huawei visé par les Etats-Unis, Pékin en colère