PUBLICITÉ

La croissance britannique toujours au beau fixe

La croissance britannique toujours au beau fixe
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Royaume-Uni a connu en 2016 la plus forte croissance des pays du G7 après l'Allemagne.

PUBLICITÉ

Le Brexit n’a pas eu jusqu‘à présent d’impact négatif sur l‘économie britannique, qui a connu en 2016 la plus forte croissance des pays du G7 après l’Allemagne : un PIB en hausse de 1,8 % l’an passé et de 0,7 % au quatrième ministre, selon une nouvelle estimation officielle publiée ce vendredi.

0.7% rise in #GDP in Q4 2016, unrevised from the previous estimate https://t.co/xpGCzHcYdl

— ONS (@ONS) 31 mars 2017

Ces données confirment que le référendum du 23 juin n’a pas provoqué de réflexe de peur chez les consommateurs, qui doivent pourtant faire face à une hausse des prix, en raison du repli de la livre sterling.

Cette pousée de l’inflation et l’incertitude concernant l’issue des négociations qui viennent de s’ouvrir avec l’Union européenne, ne devraient toutefois pas être sans conséquences. Pour 2017, les économistes anticipent un léger ralentissement de la croissance.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le commissaire européen en charge de l'Economie assume la priorité donnée au Pacte vert durant le mandat

L'inflation poursuit sa baisse dans l'UE (Commission européenne)

Logement en Europe : dans quels pays y a-t-il le plus de propriétaires ?