EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Premier bilan européen d’Emmanuel Macron

Le président français Emmanuel Macron
Le président français Emmanuel Macron Tous droits réservés REUTERS/Philippe Wojazer
Tous droits réservés REUTERS/Philippe Wojazer
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le président français a fait de l’Union européenne l’un des axes majeurs de sa politique. Un an après son élection est-il parvenu à concrétiser certaines de ses propositions ?

PUBLICITÉ

Applaudi lors de son élection par de nombreux dirigeants européens pour son discours volontariste en faveur de la construction européenne, le président français est parvenu en un an à intégrer ses propositions de réformes de l'Union dans l'agenda des Etats membres. L'activisme d'Emmanuel Macron lui a aussi permis d'obtenir certains succès selon le responsable du bureau bruxellois de la Fondation Robert Schuman. "Si on pense à la protection des investissements étrangers, si on pense à la directive travailleurs détachés là il a pu mettre le curseur un peu plus haut et le transformer en victoire politique", précise Charles de Marcilly. Mais il rappelle cependant que ces dossiers étaient déjà en cours de discussion avant l’entrée à l’Elysée d’Emmanuel Macron. "Sur les accords de libre-échange, sur les relations avec Donald Trump, sur la sécurité, sur la défense, là on voit qu'il apporte quelque chose de nouveau", ajoute l’analyste.

Si l'opération séduction auprès des dirigeants semble fonctionner, l'opération conviction est, elle, plus problématique. Emmanuel Macron rencontre par exemple des difficultés sur ses propositions concernant la réforme de la zone euro. Pour Charles de Marcilly il s’agit même du "premier revers".

La France souhaite un budget dédié à la zone euro mais elle peine à convaincre ses partenaires et en premier lieu l’Allemagne. La chancelière allemande approuve l'élan européen de son homologue français, mais elle est en revanche moins enthousiaste concernant les pistes de réforme proposées par Emmanuel Macron. Paris et Berlin repoussent d’ailleurs depuis plusieurs mois la présentation de propositions communes dans ce dossier. Autre difficulté pour l’Elysée, le président français n’a pas de groupe politique au Parlement européen pour relayer son discours et ses initiatives.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un an de Macron : est-il allé trop vite ?

Sur la zone euro, Emmanuel Macron veut convaincre Angela Merkel

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques