EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La guerre des taxes est déclarée

La guerre des taxes est déclarée
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP-AP-REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les taxes américaines sur l'acier et l'aluminium, visant principalement les alliés des Etats-Unis, sont entrées en vigueur ce vendredi, au risque de déclencher une escalade dévastatrice pour l'économie mondiale. Les réactions se multiplient.

PUBLICITÉ

Ils sont Vent debout contre la décision de Donald Trump concernant l'augmentation des taxes douanières. En tête, la France. Pour Emmanuel Macron, la mesure est "illégale". Le ministre français des Affaires étrangères confirme.

"C’est une mesure brutale et inacceptable. C’est la loi du plus fort. Mais la vie du monde, les relations internationales ce n’est pas la loi du plus fort, ce n’est pas le far-west. Nous ne souhaitons pas qu’il y ait une guerre commerciale et nous pensons que cet isolationnisme militant développé par le président Trump, à un moment donné aura une fin", a dit Jean-Luc Le Drian.

Réaction dans le même ton pour le Canada qui dénonce les tarifs annoncés par son plus proche partenaire commercial.

"Je vais être très clair. Ces nouvelles taxes sont totalement inacceptables", a estimé le Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

La riposte canadienne est concrète. Ottawa annonce à son tour des mesures protectionnistes contre des produits américains.

"Le Canada imposera 16,6 milliards de dollars canadiens sur des produits américains. C’est notre plus grosse mesure commerciale depuis la fin de la guerre", a détaillé la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

Le Mexique informe lui aussi des représailles.

"Le Mexique imposera, sur divers produits américains, des mesures équivalentes à celles prises par les Etats-Unis", a avisé le ministre mexicain de l'Économie, Ildefonso Guajardo.

De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel s'est alarmée d' « une escalade qui nuira à tout le monde » et de nombreux dirigeants appellent à rester unis et solidaires face à la guerre commerciale qui se profile.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Taxes sur les autos : Bruxelles met en garde Washington

Libre-échange : ouverture des négociations entre l'UE et l'Australie

Le bras de fer entre Washington et Pékin se relance