EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Donald Trump veut faire interdire les applications chinoises de télépaiement

Donald Trump veut faire interdire les applications chinoises de télépaiement
Tous droits réservés Mark Schiefelbein/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Mark Schiefelbein/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des menaces pour la sécurité nationale. C'est ainsi que Donald Trump considère les services de paiement internet mis en place par des groupes chinois, et dont il souhaite interdire les applications avec un décret présidentiel.

PUBLICITÉ

Des menaces pour la sécurité nationale. C'est ainsi que Donald Trump considère les services de paiement internet mis en place par des groupes chinois, et dont il souhaite interdire les applications avec un décret présidentiel qu'il a signé ce mardi.

Après sa croisade contre TikTok, le président américain vise aujourd'hui Alipay, Wechat Pay ou encore QQ Wallet, au risque de tendre un peu plus les relations avec Pékin, à moins de deux semaines de son départ de la Maison blanche.

De larges quantités d'informations peuvent être utilisées par les algorithmes et le gouvernement chinois, estime Donald Trump, sans donner plus d'explications.

Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires Etrangères : "C'est un autre exemple du comportement d'intimidation, arbitraire et hégémonique des États-Unis. Les États-Unis généralisent à l'excès le concept de sécurité nationale et abusent de leur pouvoir national pour supprimer de manière déraisonnable les entreprises étrangères, ce qui est préjudiciable à eux-mêmes et aux autres. Ces mesures auront certainement un certain impact sur les entreprises chinoises concernées, mais plus important encore, il se peut qu'elles nuisent aux intérêts des consommateurs américains et du pays."

Le décret présidentiel est tombé après un début de semaine agité à Wall Street : la bourse américaine avait décidé, avant de se raviser, de retirer de ses cotations trois opérateurs chinois de télécoms.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pékin critique l'augmentation des droits de douane pour ses véhicules électriques

Arrêt des livraisons de gaz : le géant allemand Uniper pourra réclamer des milliards à Gazprom

Élections européennes : la poussée de l'extrême droite va-t-elle peser sur les énergies renouvelables ?