EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Eurostar menacé de faillite

Eurostar est au bord de la faillite ; un train Eurostar en gare du Nord à Paris, le 10 décembre 2020
Eurostar est au bord de la faillite ; un train Eurostar en gare du Nord à Paris, le 10 décembre 2020 Tous droits réservés Eric Piermont / AFP
Tous droits réservés Eric Piermont / AFP
Par euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La pandémie de Covid-19 fera-t-elle une nouvelle victime ? Eurostar, la société ferroviaire britannique est au bord de la faillite. Son chiffre d'affaire et son trafic ont chuté de manière spectaculaire. Ses dettes s'élèvent à plus de 468 millions d'euros.

PUBLICITÉ

C'est un symbole de la relation franco-britannique qui au bord du gouffre. Eurostar risque de se retrouver en cessation de paiement en mai si les gouvernements britannique et français ne viennent pas à son aide. Sa dette s'élève à plus de 468 millions d'euros. Son chiffre d'affaires a été divisé par 20 entre le deuxième et le quatrième trimestre 2020. Eurostar ne survit aujourd'hui que grâce à sa trésorerie.

"ll s'agit d'une entreprise viable qui peut survivre et qui ne devrait pas être une victime du Covid. Et tout le monde doit assumer ses obligations ; il n'est pas bon de pointer du doigt et de dire "faites-le vous-même". Il doit y avoir une collaboration, et c'est ce que nous avons promis après le Brexit, qu'il n'y aurait pas d'effondrement de ces relations. Ce n'est pas bon que le gouvernement dise simplement qu'il n'a rien à voir avec ça, ce n'est pas vrai. Il s'agit d'une société enregistrée au Royaume-Uni, son siège social est à Londres, son conseil d'administration est britannique et sa main-d'oeuvre est essentiellement britannique" explique Mick Lynch, syndicat britannique des transports.

ll s'agit d'une entreprise viable qui peut survivre et qui ne devrait pas être une victime du Covid.
Mick Lynch
Syndicat britannique des transports

Londres insiste depuis des mois : Eurostar n'est pas une entreprise britannique et demande que l'État français prenne la tête du soutien financier. La société ferroviaire britannique est détenue à 55 % par la française SNCF.

La crise sanitaire a presque réduit le trafic à néant : seul un train par jour emprunte le tunnel sous la Manche, entre Paris et Amsterdam.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les producteurs de champagne vont réduire leur récolte face à la baisse de la demande

L'impact de la panne informatique mondiale de Microsoft sur les entreprises du monde entier

Réchauffement des relations entre Londres et l'UE : quel impact sur les services financiers ?