EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le vélo fabriqué au Portugal, n°1 en Europe

Le vélo fabriqué au Portugal, n°1 en Europe
Tous droits réservés from AFP video
Tous droits réservés from AFP video
Par euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Portugal, premier fabricant de vélos en Europe. La pandémie a provoqué une explosion de la demande mais aussi des perturbations dans la fourniture des pièces détachées. La filière doit s'adapter.

PUBLICITÉ

Le vélo, une filière en plein essor qui fait les beaux jours du Portugal, leader sur le marché européen. En 2020, le pays a produit 2,6 millions de vélos dont la quasi-totalité a été exportée. Une explosion de la demande provoquée par la pandémie et les confinements. Qu'il soit traditionnel ou électrique, le vélo "made in Portugal" se place devant l'Italie et l'Allemagne.

Le cas de l'entreprise InCycles, un des fleurons du "cluster" de la bicyclette regroupé autour de la ville d'Agueda, témoigne de la "success story" de la filière :

"L'entreprise en 2018 a facturé environ 3 millions d'euros. En 2019, elle a facturé 50 millions d'euros, donc c'était un gros changement ! En 2020 à cause du Covid, nous avons perdu beaucoup de ventes car nous n'avions pas les pièces et à cause des confinements. Nous avons réalisé environ 36-37 millions d'euros de chiffre d'affaires" soulignePhilippe Mota, responsable export pour la société Incycles.

Mais ce "boom de commandes" a provoqué "un manque de pièces très important, avec des délais de livraison qui peuvent aller jusqu'à deux ou trois ans" de la part des fournisseurs de composants, majoritairement asiatiques.

"Si on avait les pièces, on aurait fait facilement 60 ou 70 millions d'euros", assure M. Mota en précisant que l'usine inaugurée l'an dernier pouvait assembler jusqu'à 250 000 vélos par an, mais bouclera 2021 à près de 140 000 unités.

Malgré les difficultés d'approvisionnements, les exportations pourraient encore bondir de 30 %. Le Portugal profite d'un savoir-faire historique et de tarifs douaniers imposés par l'Union européenne aux vélos importés de Chine.

Ces problèmes logistiques devraient se résorber d'ici 2023 ; la filière portugaise comptant quelque 8000 emplois directs, entend bien tirer son épingle du jeu.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'impact de la panne informatique mondiale de Microsoft sur les entreprises du monde entier

Réchauffement des relations entre Londres et l'UE : quel impact sur les services financiers ?

Le choc des élections françaises entraîne une baisse de l'euro après la victoire de la gauche