EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Amazon perd de l'argent pour la première fois depuis 2015

Amazon enregistre des pertes pour la première fois depuis 2015
Amazon enregistre des pertes pour la première fois depuis 2015 Tous droits réservés Matt Rourke/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Matt Rourke/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au premier trimestre 2022, le géant du commerce en ligne enregistre 3.8 milliards de dollars de pertes. Au même trimestre l'année dernière, il réalisait un profit de 8 milliards.

PUBLICITÉ

Amazon déçoit ses investisseurs avec des pertes pour la première fois depuis 2015 !

L'entreprise de vente en ligne n'a pas réalisé les ventes espérées pour le premier trimestre 2022 : elle enregistre 3.8 milliards de dollars de pertes (au premier trimestre de 2021, elle avait au contraire réalisé huit milliards de bénéfices nets). 

Amazon souffre de l'inflation mais aussi des pénuries dues à la situation sanitaire et à la guerre en Ukraine, comme d'autres géants du Web.

Ces leaders du numérique sont aussi confrontés à la nouvelle législation européenne encadrant leurs pratiques.

Ces résultats tombent alors que les salariés d'Amazon montent des syndicats aux Etats-Unis.

Chris Smalls, à l'origine du premier syndicat chez Amazon

Le deuxième employeur du pays est pourtant réticent à toute organisation de ses travailleurs : il n'a toujours pas reconnu ce syndicat et fait pression pour éviter que le mouvement ne se développe sur d'autres sites.

Le démocrate Bernie Sanders critique Amazon qui ne reconnait pas son syndicat
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Google condamné en France à une amende de 2 millions d'euros

"Black friday" mauvais pour le climat ? Amazon accusé de pousser à une consommation excessive

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale