This content is not available in your region

New York : Amazon voit naître son premier syndicat aux Etats-Unis

Access to the comments Discussion
Par EURONEWS
euronews_icons_loading
amazon
amazon   -   Tous droits réservés  ANDREA RENAULT/AFP

C'est une victoire pour les employés d'un entrepôt Amazon de Staten Island. Alors que le groupe de Jeff Bezos avait réussi jusqu'ici à repousser les velléités des salariés souhaitant se regrouper, ils ont réussi à créer un syndicat, vendredi 1er avril. Selon un décompte retransmis en ligne, 2 654 employés ont coché "oui" pour être représentés par l'organisation indépendante Amazon Labor Union (ALU), créée il y a près d'un an, contre 2 131 ayant voté "non".

A l'annonce des résultats, des applaudissements ont retenti au sein de la petite foule réunie pour l'occasion en bas de l'immeuble du quartier de Brooklyn où était organisé le dépouillement. "Les gens ont parlé aujourd'hui, ils veulent un syndicat", s'est félicité le président du syndicat Christian Smalls en débouchant une bouteille de champagne. Un peu plus tard, devant la presse, il a remercié ironiquement le patron d'Amazon, Jeff Bezos, pour être allé dans l'espace, "car pendant qu'il était là-haut, on a pu monter un syndicat".

Deux autres batailles

De l’autre côté de la rue de l’entrepôt JFK8, quelque 1 500 salariés du centre de tri appelé LDJ5 sont appelés à voter pour ou contre la création d’une autre antenne de l’ALU, du 25 au 29 avril.

Plus au sud du pays, à Bessemer dans l’Alabama, le syndicat national de la distribution, RWDSU, que des employés voulaient rejoindre, semblait parti pour une possible deuxième défaite contestée.

Jeudi soir, le « non » menait avec 993 bulletins, contre 875 « oui », mais il restait 416 bulletins dits « disputés », qui décideront du résultat. Une audience doit décider dans les prochaines semaines ce qui sera fait de ces bulletins.

Les syndicats ont décroché ces derniers mois plusieurs victoires symboliques aux Etats-Unis, à commencer par le soutien explicite du président américain Joe Biden.