EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ethiopie : une précieuse assistance alimentaire venue du Japon

Ethiopie : une précieuse assistance alimentaire venue du Japon
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Damon EmblingEuronews
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Japon participe au financement des traitements fournis par le Programme alimentaire mondial. Femmes enceintes ou allaitantes et enfants sont particulièrement touchés en Ethiopie.

PUBLICITÉ

Les habitants de notre planète sont de plus en plus en proie à la famine. Changement climatique, guerres, crises économiques : une "combinaison mortelle" qui alimente une crise alimentaire "d'une ampleur sans précédent", selon les Nations unies.

En Éthiopie, l'assistance alimentaire venue du Japon aide les plus vulnérables. La région Afar est confrontée à un grand problème de malnutrition. Près de la moitié des femmes enceintes et allaitantes et environ un quart des enfants sont touchés. Ces problèmes ont été alimentés par un conflit dans le nord, la disponibilité et l'accès général à la nourriture, mais aussi par un manque de services de santé.

A la sortie de la ville de Mile, un dispensaire bimensuel est rempli d'enfants et de femmes enceintes ou allaitantes. Ici, ils reçoivent une éducation diététique. Ils sont également dépistés et traités pour la malnutrition aiguë modérée.

Asia Ali, âgée de 35 ans, est accompagnée de ses enfants. Omar, deux ans, et Ali, quatre ans.

"Je constate que les deux enfants sont malnutris à des niveaux différents, explique Mohammed Abubakar qui travaille au dispensaire. Par exemple, le bras de cet enfant est inférieur à 12,5 centimètres, ce qui indique qu'il est sous-alimenté. Il doit donc prendre un complément alimentaire."

Euronews
Dispensaire bimensuel près de Mile, en Ethiopie.Euronews

Asia explique toutefois que l’état de son fils s’est amélioré : "Mon enfant était sous-alimenté. Il a pris des médicaments et une complément alimentaire, il va relativement mieux, mais il reste malnutri."

Pour les enfants comme Omar et Ali, le traitement consiste en une pâte hautement nutritive, prête à être consommée à partir d'un sachet. Les mères souffrant de malnutrition reçoivent elles un supplément de céréales, enrichi de vitamines et de minéraux.

Le Japon participe au financement des traitements fournis par le Programme alimentaire mondial. Et la santé de tous les bénéficiaires est surveillée.

"Nous les suivons jusqu'à ce qu'ils se rétablissent, afin qu'ils ne tombent pas dans la catégorie des personnes souffrant de malnutrition sévère, dit Kaori Ura, responsable du programme. Cette région a malheureusement enregistré de nombreux décès dus à la malnutrition. Il s'agit donc d'une aide qui permet de sauver des vies".

Euronews
De nombreuses femmes enceintes ou allaitantes souffrent de malnutrition en Ethiopie.Euronews

Un peu plus loin, de vastes paysages arides, brûlés par la chaleur. Ici, les phénomènes climatiques extrêmes, comme la sécheresse et les inondations, sont à l'origine de la malnutrition.

Pour ceux qui vivent ici, un clinique mobile fait office bouée de sauvetage."Nous venons ici pour obtenir des médicaments et un soutien nutritionnel, et pour vérifier notre état de malnutrition", raconte Fatuman enceinte.

Le leadership du Japon en tant que président du G7

Cette clinique reçoit également un soutien nutritionnel du Japon par l'intermédiaire du Programme alimentaire mondial. Pour lutter contre la malnutrition, des produits alimentaires de base comme le blé, les légumineuses et l'huile sont également distribués en Éthiopie.

"Le Japon a financé l'aide alimentaire générale, tant pour le nord de l'Éthiopie que pour la Somali, région qui est également touchée par la sécheresse", dit Kaori Ura.

Le Japon soutient les projets du Programme alimentaire mondial en Afrique et dans le monde entier. Il accueille cette année la présidence du G7, la sécurité alimentaire étant l'un des principaux problèmes auxquels les dirigeants mondiaux doivent s'attaquer.

"345 millions de personnes souffrent d'une insécurité alimentaire aiguë, affirme Yakiya Naoe, directeur des relations entre le Programme alimentaire mondial et le Japon. C'est pourquoi nous comptons sur le leadership du Japon, en tant que président du G7, pour mobiliser le soutien international afin d'éviter une famine catastrophique".

Euronews
Asia et ses deux enfants, en Ethiopie.Euronews

Pour Asia, faute d’eau potable, de nourriture et d'argent, le soutien nutritionnel est désormais une question de survie : "Mon avenir dépend de la quantité de nourriture que je reçois dans la durée."

Partager cet article