EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Turquie : l'inflation grimpe à 59 %

Des vendeurs s'occupent des clients dans un marché de rue dans le quartier commercial d'Eminonu à Istanbul, en Turquie, le vendredi 16 juin 2023.
Des vendeurs s'occupent des clients dans un marché de rue dans le quartier commercial d'Eminonu à Istanbul, en Turquie, le vendredi 16 juin 2023. Tous droits réservés Francisco Seco/AP
Tous droits réservés Francisco Seco/AP
Par AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

L'inflation a atteint 58,9 % en glissement annuel en août dans le pays. C'est le taux le plus élevé depuis décembre 2022, selon les données officielles publiées lundi.

PUBLICITÉ

En août, les prix ont augmenté de 58,9% sur un an en Turquie, alors que la hausse des prix à la consommation s'est établie à 9,1% sur un mois, sous l'effet de la dépréciation de la livre turque. 

Après huit mois de baisse, l'inflation a recommencé à s'accélérer en juillet, atteignant 47,8 % en glissement annuel. Son niveau le plus bas en un an et demi était de 38,2 % en glissement annuel en juin, tandis que son niveau le plus élevé était de 85,5 % en octobre 2022.

Bien que les chiffres officiels soient élevés, ils ne révèlent peut-être pas la totalité du problème. Des économistes indépendants du Groupe de recherche sur l'inflation (Enag) estiment que la hausse des prix à la consommation d'une année à l'autre atteint 128 %.

La Banque centrale turque, dont la mission est de veiller à la stabilité des prix, a relevé son principal taux d'intérêt directeur de 8,5 % à 25 % depuis juin, afin de freiner l'inflation.

Fin juillet, lorsque l'inflation a recommencé à s'accélérer, la banque a revu ses prévisions, affirmant que l'inflation atteindrait 58 % d'ici à la fin de 2023, soit plus du double des projections précédentes, avant de revenir à la "stabilité", à partir de 2025.

La Turquie connaît une inflation à deux chiffres ininterrompue depuis fin 2019, rendant le coût de la vie difficile à supporter pour les familles à travers le pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappes aériennes turques après l’attentat-suicide revendiqué par le PKK

Syrie et Turquie : cinq mois après les tremblements de terre

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage