PUBLICITÉ

Politique de l'UE. L'UE va enquêter sur les subventions chinoises aux éoliennes

 Parc éolien communautaire à Sprakebuell, en Allemagne. L'Union européenne craint que les entreprises chinoises subventionnées ne soient moins performantes que les producteurs nationaux de turbines.
Parc éolien communautaire à Sprakebuell, en Allemagne. L'Union européenne craint que les entreprises chinoises subventionnées ne soient moins performantes que les producteurs nationaux de turbines. Tous droits réservés AP Photo/Frank Molter
Tous droits réservés AP Photo/Frank Molter
Par Robert HodgsonEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

La Commission européenne a annoncé l'ouverture d'une enquête sur des subventions illégales présumées accordées à des producteurs chinois d'éoliennes, alors que l'on craint que l'industrie nationale ne soit décimée par des importations bon marché.

PUBLICITÉ

L'exécutif européen a lancé une enquête sur le développement des parcs éoliens en Europe, craignant que les subventions publiques ne permettent aux producteurs chinois d'être moins chers que les fabricants nationaux de turbines, alors que l'Union européenne cherche à accélérer sa transition vers une énergie propre.

Cette décision, annoncée par la vice-présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager lors d'une conférence à l'université de Princeton aux Etats-Unis ce mardi, intervient six mois après que les responsables du commerce de l'UE ont lancé une enquête anti-subventions similaire sur l'importation de véhicules électriques à batterie (BEV) en provenance de Chine.

"Je peux annoncer aujourd'hui que nous lançons une nouvelle enquête sur les fournisseurs chinois de turbines éoliennes", a déclaré Mme Vestager. "Nous enquêtons sur les conditions de développement des parcs éoliens en Espagne, en Grèce, en France, en Roumanie et en Bulgarie."

La politicienne danoise, célèbre pour sa détermination à mener des enquêtes antitrust sur les géants américains de la technologie, a déclaré que la Chine avait déjà dominé l'industrie des panneaux solaires en attirant des investissements étrangers, en acquérant des technologies et en accordant des "subventions massives" aux fournisseurs nationaux avant d'exporter à bas prix.

"Le résultat est qu'aujourd'hui, moins de 3 % des panneaux solaires installés en Europe sont produits en Europe", a déclaré Mme Vestager. "Nous ne pouvons pas nous permettre de voir ce qui s'est passé pour les panneaux solaires se reproduire pour les véhicules électriques, l'énergie éolienne ou les puces essentielles", a-t-elle ajouté.

L'exécutif européen à Bruxelles a confirmé le lancement de l'enquête : "Sur la base des informations dont dispose la Commission, il existe des indications selon lesquelles certains fabricants d'éoliennes et d'autres entreprises actives sur le marché intérieur pourraient bénéficier de subventions étrangères qui leur confèrent un avantage déloyal par rapport à leurs concurrents et qui pourraient entraîner des distorsions de concurrence", a déclaré un porte-parole.

Les demandes d'information envoyées aujourd'hui permettront à la Commission d'approfondir son enquête, car le règlement sur les subventions étrangères lui confère le pouvoir d'enquêter sur l'existence et les effets des subventions étrangères et d'imposer des mesures correctives lorsqu'une distorsion de la concurrence a été établie.

Les producteurs nationaux d'éoliennes demandent depuis longtemps aux dirigeants de l'UE de les protéger contre la concurrence déloyale des pays étrangers. Dans un "plan d'action" sur l'énergie éolienne publié en octobre dernier, l'exécutif européen a mis en garde contre d'éventuelles enquêtes sur la concurrence, ainsi que contre des mesures visant à remédier aux goulets d'étranglement en matière d'autorisations, à la pénurie de compétences et à l'accès aux matières premières essentielles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Commission européenne procède à des perquisitions concernant des subventions étrangères impliquant une entreprise chinoise

Deux pays d'Europe sont alimentés à 100 % par des énergies renouvelables grâce à la montée en flèche de la capacité éolienne

L'UE pourrait examiner les subventions étrangères destinées à soutenir son secteur de l'énergie éolienne