PUBLICITÉ

"Under the shadow" : film d'horreur qui se passe à Téhéran

"Under the shadow" : film d'horreur qui se passe à Téhéran
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Téhéran, 1988.

PUBLICITÉ

Téhéran, 1988. Shideh, mariée et mère d’une petite fille, va débuter une école de médecine. Son mari est appelé au front durant la Guerre entre l’Iran et l’Irak. Shideh se retrouve alors seule avec sa fille. Mais bien vite celle-ci commence à avoir un comportement troublant et semble malade. La mère se demande alors si sa fille n’est pas possédée par un esprit…

Narges Rashidi joue le rôle de cette mère dans le film “Under the shadow” : “Le film est le personnage sont tellement complexes. Ce n’est pas seulement un film d’horreur. Cela commence comme un drame social qui se transforme en un thriller psychologique. Et ensuite on a des éléments d‘épouvante vers la fin. Je ne l’ai jamais considéré comme un film d’horreur. Je l’ai considéré du point de vue du personnage. Elle traverse tellement de choses, il y a tellement de couches. Ce film était comme un cadeau.”

Narges Rashidi : “Je me souviens de la guerre par exemple c‘était très utile pour le jeu. Par exemple je me souviens quand j‘étais assises sur les genoux de ma mère. Je m’endormais. Et j’entendais des bruits et je me réveillais, et je disais ‘maman c‘était quoi’ Rien jusque quelques bombes, rendors toi. Parce que la guerre durait depuis tellement de temps elle était d’une certaine façon devenue normale.”

“Under the Shadow” est une coproduction entre le Qatar, la Jordanie et le Royaume-Uni. Il se retrouve dans la sélection des films pouvant représenter le Royaume Uni aux Oscars.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Découvrez les 10 films européens qui ont marqué 2023

Les 5 meilleurs films européens de l'année selon l'Académie du cinéma européen

Wim Wenders, Prix Lumière 2023 à Lyon, "la source du cinéma"