PUBLICITÉ

Trump vu par le peintre kényan Evans Yegon

Trump vu par le peintre kényan Evans Yegon
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

D’un président américain à l’autre.

PUBLICITÉ

D’un président américain à l’autre. Si Barack Obama a fait les beaux jours du peintre kényan Evans Yegon, alias Yegonizer, le temps est venu pour lui de se consacrer à un modèle d’un tout autre acabit : Donald Trump dont la grande plasticité faciale a le mérite de ne pas le laisser indifférent.

“J’ai décidé de peindre Donald Trump parce que c’est un sujet et un personnage intéressants”, nous explique-t-il. “Dans mes tableaux, il est avant tout question des expressions de son visage, de ses mimiques quand il parle. J’ai décidé de le peindre, car il est à la fois détesté et aimé. Il y a les deux extrêmes : des gens qui l’adorent et d’autres qui le détestent.”

Evans Yegon s’est notamment fait connaître lors de la visite en 2015 de Barack Obama au Kenya, le pays natal de son père. L’occasion pour le jeune artiste de vendre une trentaine de portraits du président sortant.

Avis aux amateurs : dix toiles à l’effigie de son successeur sont déjà en vente.

Résolument optimiste, Evans Yegon, en est convaincu, la cote de popularité de Donald Trump finira, elle aussi, par s’envoler :

“La perception que les gens ont de lui, de ce qu’il a dit pendant la campagne, pour moi tout ça, c’est de la stratégie électorale. Au départ, je ne m’attendais pas à ce que Trump devienne président. Ça a été un choc”, nous confie-t-il. “Mais maintenant, il faut faire avec et ce, pendant quatre ans. Alors, on doit apprendre à l’aimer.”

Gros plan sur la popularité de Donald Trump par AFPgraphics</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/OMUoAoRwmD">pic.twitter.com/OMUoAoRwmD</a></p>&mdash; Agence France-Presse (afpfr) January 18, 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

District culturel de Saadiyat : l'un des plus grands centres culturels prêt pour 2025

Art Paris 2024 : La diversité de la scène artistique française et ses jeunes talents à l'honneur

Andrey Gugnin remporte le premier prix de 150 000 € au concours international Classic Piano 2024