EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

"Loveless", portrait implacable d'une Russie déshumanisée

"Loveless", portrait implacable d'une Russie déshumanisée
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Loveless est un thriller sombre et glaçant du réalisateur russe Andrej Zvyagintsev, en lice pour la Palme d’Or cette année au festival de Cannes.

PUBLICITÉ

Loveless est un thriller sombre et glaçant du réalisateur russe Andrej Zvyagintsev, en lice pour la Palme d’Or cette année au festival de Cannes. Dans la Russie contemporaine, Alyosha est un garçon de 12 ans timide et malheureux. Il vit avec ses parents, qui n’ont pas de temps à lui consacrer, trop occupés à se détester en pleine procédure de divorce. Chacun ayant un nouveau partenaire, ils comptent bien déménager. Mais un jour, après avoir assisté à une violente dispute entre ses parents, le garçon disparaît. Des recherches d’ampleur s’en suivent, mais les éloigne encore plus, au lieu de les rapprocher. Après “Léviathan”, déjà récompensé à Cannes, Zvyagintsev.
com/film/2017/may/17/loveless-review-leviathan-director-andrei-zvyagintsev-cannes-2017 livre une critique acerbe et sans appel d’une société endurcie, déshumanisée, où l’amour a bien du mal à se faufiler.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"The Florida project", visage d'une Amérique invisible

"L'Atelier", le retour gagnant de Laurent Cantet

"120 battements par minute", la claque sur les années sida