EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Trois jeunes artistes exposés et soumis au vote du public à Rome

Trois jeunes artistes exposés et soumis au vote du public à Rome
Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Frédéric Ponsard
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le principal musée d'art contemporain de Rome, le MAXXI co-organise un Prix où trois jeunes artistes contemporains exposent leur travail. C'est le public qui rendra son verdict en mars prochain.

Trois jeunes artistes sont exposés à Rome et en compétition pour un prix qui sera attribué après vote du public.

PUBLICITÉ

Leurs installations peuvent actuellement être vues au MAXXI, le principal musée contemporain de la ville.

Les musées sont ouverts en Italie, ce qui permet toujours un accès direct du public à la création contemporaine.

"Nous annonçons un prix populaire en demandant au public qui vient ici, qui sera, nous l'espérons, nombreux, car nous sommes en mesure de garantir des visites en toute sécurité grâce à l'espace et à la taille de ce musée conçu par Zaha Hadid. Et nous demandons donc aux visiteurs du prix de juger et de voter".
Giovanna Melandri, Présidente de la Fondazione MAXXI

Parmi les finalistes figure Giulia Cenci. Ses sculptures présentent des formes hybrides comme des visages, des corps d'animaux, des objets recyclés et des matériaux industriels.

"J'ai commencé mon travail avant le confinement et donc aussi avant la pandémie. Mais il est clair que pendant le confinement, j'ai dû terminer certaines scènes et les retravailler, et aussi en concevoir certaines, par exemple la scène finale, après la fin du confinement et la réouverture. C'était un peu étrange parce que j'avais souvent l'impression de travailler sur des choses qui se passaient à ce moment-là, donc c'était très souvent une émotion extrêmement forte"
Giulia Cenci, finaliste du Prix MAXXI Bulgari 2020

Un autre finaliste est Tomaso De Luca, qui explore en vidéo la propagation du sida dans les années 1980 et 1990 à Rome.

"Disons que c'était un peu choquant au début de voir ce qui se passait autour de nous, mais ce qu'il reste fondamentalement, c'est que nous avons tous une expérience partagée en ce moment".
Tomaso De Luca, finaliste du Prix MAXXI Bulgari 2020

Le dernier des trois finalistes est Renato Leotta qui prend Rome, les fontaines et les chats comme personnages principaux de son installation vidéo.

Les trois artistes sont exposés au MAXXI de Rome jusqu'au 7 mars 2021.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le district culturel transforme l'espace artistique d'Abu Dhabi

Les Voix de la promotion—Le district culturel de Saadiyat à Abu Dhabi promeut la créativité mondiale

Gamesummit 2024 : Concours palpitants, expositions et discours instructifs sur les jeux vidéo