EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les films à la table des réjouissances des European Film Awards 2020

euronews
euronews Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Frédéric Ponsard
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La European Film Academy s'apprête à désigner le meilleur de la création cinématographique en 2020. Sa présidente rappelle la grande variété du cinéma européen dont les grands favoris de cette année sont autant de plats savoureux à partager.

PUBLICITÉ

Depuis plus de trente ans, les European Film Awards récompensent chaque année le meilleur du cinéma européen avec une grande cérémonie de remise de prix qui se tient une année sur deux comme l'an dernier à Berlin.

Berlin, ville européenne emblématique s'il en est, où a émergé l'idée d'unir les forces vitales du cinéma européen, dans une structure qui permettrait aux auteurs et à la profession entière de se regrouper.

Marion Döring, présidente de la European Film Academy, se souvient. "Quand l'Académie a démarré en 1988, l'Europe était encore divisée, la ville de Berlin était divisée, les réalisateurs se sentaient seuls, ils voulaient nouer des liens, unir leurs forces dans l'idée de faire plus pour leurs films et le public," rappelle-t-elle avant d'ajouter : "L'industrie européenne du film a accompli tellement de choses depuis 33 ans."

De "Berlin Alexanderplatz" à "Martin Eden"

Berlin donne justement son titre au film de l'Allemand d'origine afghane Buhran Qurbani, "Berlin Alexanderplatz", déjà adapté au cinéma par Fassbinder et tiré du roman éponyme d'Alfred Döblin. Ce long-métrage qui revisite les bas-fonds de la capitale allemande est l'un des favoris des European Film Awards cette année.

Un autre film remarquable est l'adaptation là aussi d'un classique de la littérature : "Martin Eden" de Jack London, revisité par l'italien Pietro Marcello, qui place son histoire dans le Naples du XXe siècle.

"Une tâche immense de faire connaître ces films auprès du public"

Mais en 2020, les films n'ont pas pu avoir une visibilité normale, pandémie oblige.

"La Covid-19 a affaibli le cinéma en Europe parce que les gens ne peuvent pas aller dans les cinémas et les films ne sortent pas en salles," fait remarquer Marion Döring, présidente de la European Film Academy.

"Cette année, les films ont été présentés en avant-première en ligne, les festivals ont été annulés, toutes les promotions que l'on a habituellement n'ont pas eu lieu," dit-elle. "Donc maintenant," poursuit-elle, "c'est une tâche immense de faire connaître ces films auprès du public dans toute l'Europe et j'espère que la cérémonie des European Awards pourra y contribuer."

De "La Communion" à "Ondine"

L'un des films surprise de l'année nous vient de Pologne avec "La Communion", de Jan Komasa, sur le parcours d'un jeune délinquant qui se retrouve par un concours de circonstances dans les habits du prêtre d'un petit village où les secrets sont lourds... Une grande réussite.

Quant à "Ondine" de Christian Petzold, il avait réjoui les spectateurs de la Berlinale et Paula Beer avait conquis le jury en remportant l'Ours de la meilleure actrice. Il retrace l'histoire onirique d'Ondine qui devra se venger de la trahison d'un homme sur fond d'histoire d'eau.

Tous ces films sont autant d'illustrations de la diversité du cinéma européen. Pour Marion Döring, sa grande force est effectivement sa variété : "On peut comparer cela à une table bien garnie où vous auriez de nombreux plats délicieux avec des saveurs variées et de nombreuses choses à découvrir : c'est cela, le cinéma européen," affirme-t-elle. "Bien sûr, il y a les cultures cinématographiques nationales qui ont chacune leur identité, mais c'est comme quand on retrouve des amis qui viennent de toute l'Europe, on forme une famille, on est tous liés même si on est tous différents," estime-t-elle.

De "The Painted Bird" à "Drunk"

"The Painted Bird" de Václav Marhoul est l'un des outsiders, un film choc et fleuve de près de trois heures qui nous emmène sur les traces d'un enfant juif qui va traverser l'Europe au temps de l'Holocauste. Un film implacable.

Enfin, terminons par l'un des grands favoris, "Drunk", du danois Thomas Vinterberg, le réalisateur de "Festen", sur quatre amis qui se mettent à boire pour égayer leur vie... Entre euphorie et gueule de bois...

La cérémonie finale de remise des prix a lieu samedi 12 décembre. À suivre en direct de Berlin sur le site des European Film Awards.

Journaliste • Frédéric Ponsard

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les European Film Awards récompensent les meilleurs cinéastes européens

European Film Awards : quel sera le meilleur film européen de l'année ?

Découvrez les 10 films européens qui ont marqué 2023