This content is not available in your region

Le cinéma européen en course pour les Oscars

euronews_icons_loading
Le cinéma européen en course pour les Oscars
Tous droits réservés  euronews
Par Frédéric Ponsard

L'Europe est particulièrement bien représentée dans les nominations aux Oscars de cette année.

Le deuxième film le plus nommé, après Mank de David Fincher, est The Father, écrit et réalisé par Florian Zeller, qui a adapté sa pièce de théâtre avec deux grands artistes britanniques au casting, Olivia Colman et Anthony Hopkins, dans le rôle d'un père... qui perd la mémoire.

"Lorsque j'ai écrit la pièce, je n'étais pas certain que les gens seraient ouverts à un tel voyage. Et j'ai été très surpris et ému de découvrir que sur scène en France puis dans de nombreux pays, la réponse du public était toujours la même : très puissante et ils venaient nous voir après chaque représentation pour raconter leur propre histoire. Et c'est à ce moment-là que j'ai réalisé qu'il y avait quelque chose de cathartique dans ce projet, car tout le monde a un père."
Florian Zeller
réalisateur, scénariste

Autre film européen très médiatisé, et acclamé par la critique, Collective nommé à l'Oscar du meilleur film international et du meilleur documentaire.

Le film enquête sur un scandale qui a éclaté après qu'un incendie dans une boîte de nuit a coûté la vie à des dizaines de jeu nes.

"C'est un grand hommage au journalisme d'investigation et aux lanceurs d'alerte qui combattent les pouvoirs corrompus et incompétents qui détruisent la vie des gens. Et d'une certaine manière, vous savez, pour nous, c'est vraiment un hommage cinématographique aux victimes et aux survivants de ce que nous voyons dans le film."
Alexander Nanau
producteur, scénariste, réalisateur

Drunk de Thomas Vinterberg est nommé plusieurs fois, mais mettons en lumière Quo Vadis, Aida ?, le film d'une réalisatrice bosniaque, nommé dans la catégorie Meilleur film international.

"Pour nous, ce film n'est pas seulement un film. C'est un rappel de ce qui s'est passé à Srebrenica, le génocide qui a eu lieu en Bosnie en 95, et tous les autres génocides qui se sont produits et qui se produisent en ce moment ne doivent jamais être oubliés ou niés. ."
Jasmila Zbanic
réalisatrice

Verdict le 26 avril pour la cérémonie des Oscars qui aura en direct et en en ligne depuis Hollywood.