Rendez-vous : le meilleur de la culture en Europe cette semaine

Margarita Azurdia
Margarita Azurdia   -   Tous droits réservés  Museo Reina Sofía
Par Frédéric Ponsard

Ways of Freedom. Von Jackson Pollock bis Maria Lassnig.

Musée Albertina, Vienne (Autriche)
Jusqu'au 22 janvier

Les voies de la liberté : de Jackson Pollock à Maria Lassnig est une exposition consacrée aux oeuvres des expressionnistes abstraits de l'école de New York et de leurs homologues en Autriche dans les années 50, une période clé pour l'art après la Seconde Guerre mondiale.

La peinture a pris des directions complètement nouvelles : Au lieu de la représentation figurative ou de l'abstraction géométrique, les peintres ont adopté une approche radicalement différente et libérée de la forme, de la couleur et de la matière,

============================================

Edvard Munch. Un poème sur la vie, l'amour et la mort

Musée d'Orsay, Paris (France)
Jusqu'au 26 mars

Le musée d'Orsay emmène les visiteurs dans un voyage à la découverte de l'oeuvre d'Edvard Munch avec une exposition présentant pas moins de 100 pièces, couvrant 60 ans de création, montrant que l'art du peintre norvégien ne peut être réduit à sa célèbre composition "Le Cri".

Les peurs de Munch sont visibles dans les lignes sinueuses de ses compositions, ainsi que dans les couleurs puissantes et dynamiques qu'il utilise.

Une visite incontournable si vous êtes à Paris.

Margarita Azurdia. Margarita Rita Rica Dinamita

Museo Reina Sofía, Madrid (Espagne)
Jusqu'au 17 avril

"Margarita Azurdia. Margarita Rita Rica Dinamita" est la première exposition monographique en Europe consacrée à l'artiste guatémaltèque (1931-1998), l'une des principales artistes d'Amérique centrale au XXe siècle.

Sa production artistique comprend des peintures et des sculptures ainsi que des livres d'artiste avec des dessins, des collages et des poèmes.

Formée aux États-Unis et au Canada, moins conservateurs que le Guatemala, sa pensée anti-système et féministe s'est heurtée à la société conservatrice de l'époque.

Video editor • Frédéric Ponsard