PUBLICITÉ

Les prénoms les plus donnés en Europe en 2021

A newborn baby in the neonatal intensive care unit in Bucharest, Romania - 2012 archive
A newborn baby in the neonatal intensive care unit in Bucharest, Romania - 2012 archive Tous droits réservés Vadim Ghirda/AP
Tous droits réservés Vadim Ghirda/AP
Par Marie Jamet
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

De Lucas à Hanna, Euronews est allé voir quels étaient les prénoms les plus courants et les plus donnés dans 30 pays d'Europe. Découvrez pays par pays, les prénoms de filles et de garçons les plus donnés.

PUBLICITÉ

Reflets des passions du moment comme des traditions bien ancrées, les prénoms donnés aux nouveaux-nés parlent des sociétés dans lesquels ils grandiront.

Les sites spécialisés dans les listes de prénoms pour guider ou inspirer le choix des parents sont nombreux ; ils se basent souvent sur les mêmes sources : les offices statistiques nationaux qui recensent chaque année les prénoms inscrits à l'état civil. C'est le cas dans tous les Etats membres de l'Union européenne à l'exception de l'Allemagne où il n'existe pas de recensement national des prénoms. En Grèce et à Chypre, les données datent du recensement de la population de 2011. En Roumanie, les données ne sont pas datées et l'institut des statistiques n'a pas donné suite à nos demandes de précision.

Euronews a consulté ces instituts statistiques un par un afin de dresser la carte officielle des prénoms les plus donnés en 2021* dans l'UE, ainsi que nous l'avions déjà fait en 2017

Les prénoms de garçons les plus donnés dans les Etats membres de l'Union européenne, la Norvège, la Suisse et l'Angleterre et Pays de Galles en 2021

Chez les garçons, Noah est le prénom le plus donné dans le plus grand nombre de pays. Il est en tête de classement dans six pays quasiment tous frontaliers : l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et la Suède mais aussi la Suisse et l'Angleterre et le Pays de Galle réunis.

Euronews
Prénom de garçons le plus donné dans chaque pays de l'Union européenne, la Norvège, l'Angleterre et Pays de Galles et la SuisseEuronews

Deux autres prénoms sont en tête dans plus d'un pays : Jakub en République tchèque, Norvège (Jakob) et Slovaquie et George, prénom le plus donné en Grèce et Bulgarie avec les variantes locales (Georgi / Georgios).

Les prénoms de filles les plus donnés dans les Etats membres de l'Union européenne, la Norvège, la Suisse et l'Angleterre et Pays de Galles en 2021

Chez les filles, Maria est le prénom qui se retrouve le plus en tête de liste dans le plus grand nombre de pays. Quatre pays très dispersés – la Bulgarie, Chypre, la Finlande et le Portugal – ont vu naître plus de Maria que tout autre. Pays auxquels on pourrait ajouter la Grèce avec Marie et la Roumanie avec le prénom composé Ana-Maria.

Euronews
Prénom de fille le plus donné dans chaque pays de l'Union européenne, la Norvège, l'Angleterre et Pays de Galles et la SuisseEuronews

Suivent ensuite Emma au Luxembourg, Malte et les Pays-Bas (ainsi que Ema en Slovaquie), Mia, premier prénom dans trois pays – Croatie, Estonie et Suisse – et Sofija en Lettonie et Lituanie.

En élargissant à la ville de Moscou, on retrouve une variante de Sophia en tête de classement pour les filles. Pour les garçons, Alexandre continue d'y être le prénom le plus donné depuis 30 ans, à l'exception d'Artem en 2012.

Les prénoms les plus récurrents en Europe

Il est difficile de définir le prénom donné au plus grand nombre de bébés à l'échelle de l'Union européenne. Les instituts nationaux de statistiques ne fournissent pas tous les mêmes données. Elles vont de 1 625 prénoms accompagnés du nombre de naissances en Belgique au top 5 seulement et sans le nombre de naissances correspondantes en Grèce. 

Autre difficulté : la variation des orthographes d'un même prénom d'un pays à l'autre et même au sein d'un même pays, comme par exemple Alexandre, Aleksandre, Alexender etc. ou Jasmine, Yasmina, Jasmin, Yasmeen etc.

Il est possible en revanche de comptabiliser le nombre de fois où un prénom se retrouve dans les listes officielles de tous les pays observés (Union européenne, Norvège, Suisse et Angleterre et Pays de Galles). Nous avons donc procédé à ce décompte et rassemblé ensemble les orthographes d'un même prénom afin d'établir, hors nombre réel de naissances, quels étaient les prénoms les plus récurrents en Europe. Chaque variante étant comptabilisée pour une occurrence, un prénom peut donc apparaître plus de fois que de pays. C'est le cas des deux prénoms les plus courants dans les listes des Etats membres pour chaque sexe : Lucas, comptabilisé 42 fois sous toutes ces variantes et Sofia, comptabilisé 56 fois sous toutes ses orthographes. Nous avons conservé l'orthographe la plus courante dans les top ci-dessous. 

Notons, en passant, chez les garçons, la grande famille des Matthieu, qui, en raison de variantes assez différentes malgré une racine commune (Matteo, Matias, Mattia, Matthew, Matej, Matti, Mats, Matwij, Mattis, Matto, Mattes, Matt, Mathieu, Matas) compte 101 occurrences.

Voici donc le top 10 des prénoms de garçons les plus récurrents en Europe

  1. Lucas - 42

  2. Alexander - 30

  3. Oliver/Olivier - 23

  4. Mohammed - 22

  5. Noah - 21

  6. Elias - 21

  7. Matteo - 20

  8. Gabriel - 18

  9. Daniel, Liam, Benjamin - 17

  10. Ryan,

Martin, David, Leo, Adam, Theodor, Viktor - 16

Et voici donc le top 10 des prénoms de filles les plus récurrents en Europe

  1. Sofia - 56

  2. Hanna - 51

  3. Maria - 34

  4. Isabella - 33

  5. Amelia - 30

  6. Jasmina - 29

  7. Emma - 27

  8. Emilia - 27

  9. Sara - 26

  10. Elisabeth - 25

Les dix prénoms les plus donnés pays par pays pour les garçons et les filles

A l'exception de la Grèce, Euronews a pu obtenir les dix prénoms, ou plus, les plus donnés dans chaque pays.

Les prénoms les plus originaux, bien souvent considérés comme tel selon l'origine du lecteur ou lectrice de la liste, ne se trouvent pas dans ces top 10, finalement assez classiques dans le cycle des modes de prénoms. Il faut prendre le temps d'éplucher les milliers de prénoms dans les top 100 ou plus pour y déceler, par exemple, une Cézanne, une Toulouse, une Heaven ("paradis" en anglais), un Castor, un Mon, un Fré et une Fé ou encore une Africa.

On peut aussi noter la présence de diminutifs de prénoms plus classiques devenus prénoms eux-mêmes, comme par exemple, les désormais courants Tom ou Sam chez les garçons ou les diminutifs très utilisés mais moins connus comme prénoms chez les filles : Isa ou Flo. Parfois ces diminutifs sont orthographiés de manière inhabituelle comme pour faire oublier le rattachement au prénom dont ils sont issus, comme Jaxx ou Jax, comme diminutif de Jackson ou encore Iza ou Axl.

Certains noms composés osent, par ailleurs, parfois des combinaisons peu classiques comme Billie-Lou, ou les tchèques Rosie Elaine Antoinette, Oliver Kai ou Daniel Raymond. Cependant, les noms composés restent rares dans les listes des prénoms les plus données, sauf en République tchèque.

Enfin, la mode n'est pas non plus aux prénoms épicènes populaires de manière concomittante pour les deux genres. Seuls quatre pays sur les trente étudiés comptent des prénoms mixtes présents dans les listes de prénoms de filles et de garçons. On en dénombre six en République tchèque (Alex, Eda, Michaela, Misheel, Nikol, Šanel), cinq en Allemagne (Elia, Isa, Janne, Mika, Toni), deux en France (Camille et Charlie) et un en Pologne (Ilia).

PUBLICITÉ

Sur l'ensemble des prénoms étudiés, les Pays-Bas sont le pays privilégiant le plus les prénoms courts (quatre lettres pour les garçons, cinq pour les filles), alors que la Grèce, l'Italie et Chypre préfèrent les prénoms longs (huit ou sept pour les garçons, six ou sept pour les filles).

Rendez-vous en cours d'année, lorsque les prénoms les plus donnés en 2022 auront été publiés dans tous les pays étudiés !


* Les données datent toutes de 2021 à l'exception des pays suivants :

  • 2011 : Grèce et Chypre
  • 2019 : République tchèque
  • 2020 : Lettonie
  • 1er semestre de 2022 : Pologne
  • 2022 : Lituanie
  • Non datées : Roumanie

Sources additionnelles • Vincent Coste, Artem Aslanian

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La poétesse roumaine Ana Blandiana remporte le prix Princesse des Asturies de littérature 2023

La Suisse a peut-être remporté l'Eurovision, mais les chiffres du streaming donnent-ils une image différente ?

Brian May et Jean-Michel Jarre en concert à Bratislava