EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Paris dit non aux immeubles de grande hauteur

Paris says "non" to tall buildings - despite the iconic Eiffel Tower
Paris says "non" to tall buildings - despite the iconic Eiffel Tower Tous droits réservés The AP
Tous droits réservés The AP
Par Saskia O'Donoghue
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La capitale française adopte un plan local d'urbanisme qui limite la hauteur des nouveaux bâtiments à 12 étages, soit 37 mètres.

PUBLICITÉ

Bien qu'elle abrite la tour Eiffel, l'un des bâtiments les plus emblématiques du monde, Paris s'est longtemps battue pour restreindre les constructions en hauteur.

La "Ville Lumière" a peut-être enfin atteint cet objectif, puisqu'elle a adopté ce mois-ci un nouveau "plan local d'urbanisme" (ou PLU) qui, selon ses partisans, favorisera des constructions plus respectueuses de l'environnement. Le PLU est entré en vigueur après un vote du conseil municipal en faveur d'une limitation de la hauteur des nouveaux bâtiments à 12 étages, soit environ 37 mètres.

Certains promoteurs ont tenté de donner à la capitale française une allure plus proche de celle de son homologue britannique, Londres, dont la ligne d'horizon est devenue plus haute ces dernières années, mais de nombreux Parisiens ont rejeté ces demandes de planification.

Chrsistophe Ena/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Le quartier d'affaires de La Défense tout proche de Paris compte de nombreux gratte-ciel.Chrsistophe Ena/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.

Le quartier d'affaires de La Défense, tout proche des limites administratives de la capitale, compte en effet plusieurs gratte-ciel. Au sud, dans les 13e et 15e arrondissements, de nombreuses personnes habitent dans des immeubles résidentiels plus hauts.

Certains quartiers de la ville ont imposé une limite de hauteur de 37 mètres pour les nouveaux bâtiments en 1977, après la construction de la controversée tour Montparnasse, achevée en 1973 et haute de 209 mètres. Ce bâtiment monolithique a longtemps été critiqué par certains Parisiens, qui lui reprochaient de ne pas être à sa place et de faire tache dans le paysage emblématique de la ville.

La limite de hauteur de 1977 est restée en vigueur jusqu'en 2010, avant d'être annulée par l'ancien maire Bertrand Delanoë en faveur d'une limite de 180 mètres pour les tours de bureaux et de 50 mètres pour les immeubles d'habitation.

Francois Mori/Copyright 2018 The AP. All rights reserved.
Inaugurée en 1973, la tour Montparnasse avait suscité la controverse chez les habitants de la capitale.Francois Mori/Copyright 2018 The AP. All rights reserved.

Mais Paris est revenue à la limite de 1977, réintroduite dans le cadre du plan adopté par la maire Anne Hidalgo pour réduire les émissions de carbone de Paris (Plan Local d'Urbanisme Bioclimatique).

Cette décision s'explique également par la construction controversée de la tour Triangle, conçue par le studio suisse Herzog & de Meuron.

Herzog & de Meuron
Illustration issue du dossier de l'agence suisse d'architecture Herzog & de Meuron, à l'origine du projet de la tour Triangle.Herzog & de Meuron

Les travaux de construction ont débuté en 2021 et la tour pyramidale devrait être achevée en 2026, mais elle a fait l'objet de réactions négatives et a été retardée d'une douzaine d'années en raison de diverses batailles juridiques et urbanistiques.

Une fois achevée, la Tour Triangle sera le troisième bâtiment le plus haut de la ville et accueillera un hôtel et des bureaux, ainsi que des boutiques et des restaurants.

Le futur bâtiment, de forme trapézoïdale, ressemblera à une tour mince depuis le centre de Paris, tandis que depuis l'est et l'ouest de la ville, toute sa largeur sera visible.

Herzog & de Meuron
Illustration issue du dossier de l'agence suisse d'architecture Herzog & de Meuron, à l'origine du projet de la tour Triangle.Herzog & de Meuron

La maire de Paris Anne Hidalgo a expliqué la décision de son conseil en déclarant que l'interdiction faisait partie d'un plan "bioclimatique" plus large, qui permettra à Paris de rester "attrayante et agréable dans les années à venir malgré l'accélération des hausses de températures". Le changement a fortement été soutenu par le conseiller vert Émile Meunier, qui s'est élevé contre la tentation de "concurrencer" la ville de Londres.

Les critiques affirment que la capitale britannique a autorisé à tort la construction d'un grand nombre de gratte-ciel au cours de la dernière décennie, y compris le désormais iconique Shard, qui a ouvert ses portes en 2013 et mesure 310 mètres, et le Leadenhall Building de 224 mètres, achevé en 2014.

L'interdiction des PLU s'inscrit dans une tendance mondiale croissante à la restriction de la hauteur des bâtiments. En Chine, par exemple, le gouvernement a récemment limité la hauteur des gratte-ciel à 500 mètres, les bâtiments de plus de 250 mètres étant "strictement limités", tout en établissant le rôle des architectes en chef dans toutes les villes du pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Sagrada Familia sera achevée pour le 100ème anniversaire de la mort de Gaudí

La plus haute tour imprimée en 3D du monde, lueur d'espoir d'un village suisse en quête d'habitants

Le Mac fête ses 40 ans : chronologie de la conception révolutionnaire de l'ordinateur d'Apple