Jour de la marmotte : les origines de cette étrange tradition américaine sont européennes

John Griffiths, qui s'occupe de la marmotte Punxsutawney Phil, qui prédit le temps, Selon, le club de la marmotte, Phil a vu son ombre et prédit 6 semaines d'hiver en plus
John Griffiths, qui s'occupe de la marmotte Punxsutawney Phil, qui prédit le temps, Selon, le club de la marmotte, Phil a vu son ombre et prédit 6 semaines d'hiver en plus Tous droits réservés Carolyn Kaster/AP2009
Par Tim Gallagher
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Chaque année, un rongeur à fourrure descend d'un arbre pour prédire le temps. Célébrée aux USA, cette fête est d'origine européenne.

PUBLICITÉ

Le Jour de la marmotte (Groundhog Day), tradition américaine qui consiste à faire prédire les saisons par une marmotte, a été rendu mondialement célèbre par le film du même nom de Bill Murray.

Mais saviez-vous que cette tradition trouve son origine en Europe ?

Chaque année, des milliers de spectateurs se rendent dans la ville de Punxsutawney, en Pennsylvanie (États-Unis), pour voir le légendaire "Punxsutawney Phil" prédire le temps qu'il fera au cours de l'année.

Selon le folklore, si le célèbre rongeur voit son ombre au lever du jour et s'enfuit, il prédit qu'il y aura encore six semaines d'hiver. S'il n'y a pas d'ombre, le printemps sera précoce.

Selon les archives, Phil a prédit l'hiver plus de 100 fois.

Des rongeurs médiums à l'échelle mondiale

Aux États-Unis, l'événement annuel, qui a donné lieu au film éponyme et à la comédie musicale de Tim Minchin, nominée aux Tony Awards, remonte à 1887.

Toutefois, on pense que la tradition elle-même a été introduite par des migrants d'Europe centrale.

Les historiens affirment que le Jour de la marmotte trouve son origine dans la Chandeleur, la fête chrétienne au cours de laquelle on apporte des cierges à l'église pour une bénédiction saisonnière.

Cette image non datée réalisée à partir d'une vidéo fournie par le zoo de l'Oregon montre Filbert le castor à Portland, Oregon
Cette image non datée réalisée à partir d'une vidéo fournie par le zoo de l'Oregon montre Filbert le castor à Portland, OregonAP/AP

En Allemagne, l'idée de rongeurs clairvoyants s'est glissée, selon les premiers récits.

Une note de journal datant de 1841 (antérieure à la tradition de Punxsutawney), rédigée par un commerçant de Morgantown, est l'une des premières mentions de la prédiction météorologique de la marmotte.

Conservée par la Société historique du comté de Berks à Reading, en Pennsylvanie, la note manuscrite se lit comme suit : "Mardi dernier, le 2, c'était le jour de la Chandeleur, le jour où, selon les Allemands, la marmotte sort de ses quartiers d'hiver et, si elle voit son ombre, elle revient pour une nouvelle sieste de six semaines, mais si la journée est nuageuse, elle reste dehors, car le temps doit être modéré."

D'autres affirment que les Hollandais, qui constituaient à l'époque l'un des plus grands groupes de colons en Pennsylvanie, ont importé la coutume des animaux intuitifs en matière de météo et ont utilisé des hérissons et des blaireaux pour prédire les saisons.

La superstition a rapidement été réorientée vers les marmottes en raison de leur importante population dans cet État du Midwest.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sur les traces de Valentin, le saint à l'origine de la fête des amoureux

Le Jour de la marmotte : l'hiver sera-t-il long ?

Accusations d'antisémitisme, piratages et accusations criminelles : la controverse de la Berlinale expliquée