J.O. de Paris : Emmanuel Macron annule le projet de délocalisation des bouquinistes

Le président français Emmanuel Macron renonce à déplacer les célèbres boîtes de libraires d'occasion qui bordent les rives de la Seine tant appréciées des touristes.
Le président français Emmanuel Macron renonce à déplacer les célèbres boîtes de libraires d'occasion qui bordent les rives de la Seine tant appréciées des touristes. Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2018 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2018 The AP. All rights reserved.
Par Estelle Nilsson-Julien
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Le président français Emmanuel Macron a demandé l'abandon du projet de déplacer les "boîtes à livres" installées sur les rives de la Seine pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de 2024.

PUBLICITÉ

Les bouquinistes qui vendent des livres anciens et d'occasion le long des berges de la Seine célèbrent aujourd'hui une victoire, le président français Emmanuel Macron ayant donné son accord pour abandonner le projet de déplacer leurs stands de livres pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques.

La cérémonie d'ouverture de Paris 2024 rompra avec la tradition : pour la première fois, une cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été se déroulera en dehors d'un stade, en l'occurrence sur les rives de la Seine.

Dans un communiqué partagé par l'Élysée, le président français a demandé au ministre de l'Intérieur et à la police parisienne "de veiller à ce que tous les libraires soient préservés et qu'aucun d'entre eux ne soit contraint de déménager". Les bouquinistes de la Seine sont un exemple du "patrimoine vivant de la capitale", ajoute Emmanuel Macron.

Les célèbres "boîtes" vertes des bouquinistes servent d'étagères d'exposition le jour et permettent aux vendeurs de stocker leurs marchandises la nuit. Toutefois, l'été dernier, les autorités ont fait part de leurs inquiétudes quant à une possible utilisation de ces boîtes pour dissimuler des engins explosifs lors de la cérémonie d'ouverture.

Les autorités locales envisageaient ainsi le démantèlement et le déplacement d'environ 570 boîtes à livres, ce qui représente près de 60 % de leur présence totale le long des berges. Des tests de démontage de boîtes à livres ont même été effectués en novembre.

Environ 200 bouquinistes travaillent dans la capitale française et pour beaucoup d'entre eux, cette dernière annonce est un soulagement.

"Depuis sept mois, nous avons mis toute notre énergie à faire campagne contre la décision de nous délocaliser, ce résultat est un soulagement", a déclaré Pascal Corseaux, vice-président de l'Association des bouquinistes de Paris, à Euronews Culture peu après l'annonce.

Ces dernières années, les bouquinistes ont eu de plus en plus de mal à vivre de leur travail, affectés par le manque de touristes pendant la pandémie de Covid-19 et la crise du coût de la vie.

Les bouquinistes ont été touchés par la pandémie de Covid-19 et sont maintenant confrontés à la crise du coût de la vie.
Les bouquinistes ont été touchés par la pandémie de Covid-19 et sont maintenant confrontés à la crise du coût de la vie.Michel Spingler/Copyright 2020 The AP. All rights reserved

"Nous espérons faire de bonnes affaires grâce aux Jeux olympiques, mais beaucoup d'entre nous se trouvent déjà dans une situation financière difficile. Nous comprenons que nous ne serons peut-être pas en mesure de faire du commerce le jour de la cérémonie et dans les jours qui suivent, mais nous ne voulons pas que nos stands soient déplacés", ajoute Pascal Corseaux.

La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Paris est très ambitieuse : plus de 10 500 athlètes issus de 206 délégations défileront le long de la Seine, tandis que des centaines de milliers de spectateurs les observeront depuis les rives du fleuve.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La légendaire course des serveurs parisiens revient à temps pour les Jeux olympiques

Jeux olympiques à Paris : la sécurité en question suite à l'attentat près de la Tour Eiffel

J.O. de Paris : les bouquinistes du bord de Seine disent non à leur délocalisation