EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La qualité de l’air s’améliore en Europe

La qualité de l’air s’améliore en Europe
Tous droits réservés RAFA RIVAS/AFP
Tous droits réservés RAFA RIVAS/AFP
Par Grégoire Lory
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans son rapport annuel l’Agence européenne pour l'environnement souligne des progrès qui ont permis de réduire sensiblement le nombre de décès prématurés.

PUBLICITÉ

Les Européens respirent un air de meilleure qualité. C'est ce qui ressort du rapport annuel publié lundi par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE). L'établissement, basé à Copenhague, souligne qu'à l'exception de l'ozone toutes les émissions et les concentrations de polluants sont à la baisse depuis une dizaine d'années. 

"La baisse des particules fines en Europe est de 22%. On observe aussi une baisse des dioxydes d'azote, des polluants issus principalement de la circulation routière, on observe une diminution de 24%", explique Alberto González Ortiz, expert de la qualité de l’air à l’AEE. Cette tendance à la baisse est en revanche moins marquée pour des secteurs comme l'agriculture ou le chauffage résidentiel.

Lukasz Kobus/ EU
Le Commissaire européen à l'Environnement présente le rapport 2020 sur la qualité de l'airLukasz Kobus/ EU

L'étude porte sur les données collectées en 2018. Il est donc trop tôt pour évaluer l'impact complet du premier confinement sur la qualité de l'air. Toutefois l'agence a récolté des premiers éléments au mois d'avril. "Nous voyons une baisse jusqu'à 70% des concentrations de dioxyde d'azote dans les stations de contrôle en Espagne et en Italie, les deux pays qui ont mis en place les mesures de confinement les plus strictes", précise Alberto González Ortiz. Les particules auraient aussi diminué de 35% au plus fort des restrictions de circulation au cours du printemps.

La pollution de l'air provoqué en 2018 le décès prématuré de de 379 000 personnes au sein de l'UE. Mais l'agence européenne souligne que les efforts réalisé par les Etats membres et les autorités locales ont permis la même année de sauver la vie d'environ 60 000 personnes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’Union européenne en route vers un transport durable

L’Union européenne donne rendez-vous avec le vent

L’enjeu climatique et économique de la rénovation des bâtiments