This content is not available in your region

Pollution de l'eau : ils traversent la ville en plongée pour traquer les microdéchets

euronews_icons_loading
L'association Odysseus 3.1 a organisé une expédition sportive et scientifique en plongée le long du Rhône.
L'association Odysseus 3.1 a organisé une expédition sportive et scientifique en plongée le long du Rhône.   -   Tous droits réservés  Euronews
Par Margaux Racaniere  & Océane Duboust

Pour comprendre la pollution dans notre assiette, il faut aller fouiller au fond de nos fleuves. 

C’est en tout cas le choix fait par l’ONG Odysseus 3.1. Traverser toute la longueur de la ville de Lyon, sept kilomètres, par ses profondeurs. Au même moment, plusieurs de ses plongeurs prélevent des sédiments pour attirer l’attention sur la pollution qui s'y cache.

L’association n’en est pas à sa première expédition dans le Rhône. Depuis 2019, ses bénévoles plongent régulièrement pour remonter des macrodéchets comme des batteries, des vélos ou des trottinettes.

Cette fois-ci, ils se sont équipés pour analyser la pollution de manière plus fine, à l’échelle des micro-déchets. Ils ont prélevé des carottes de sédiments à cinq endroits stratégiques du parcours. Les sédiments sont ensuite destinés à être congelés, afin d'être analysés par une scientifique bénévole de l'association en octobre prochain.

"Jusqu'à présent le plus facile était d'attirer l'attention sur les macrodéchets, il suffit de les sortir et de les montrer,raconte Lionel Rard, président de d'Odysseus 3.1, Mais il y a des choses que l'on ne voit pas. Donc nous allons procéder à des analyses en partenariat avec des laboratoires indépendants afin d'aller démontrer s'il y a des traces de pollution."

Les microdéchets peuvent se retrouver dans le corps de tous les êtres vivants.
Manon Gomez Y Gimenez
Bénévole à Odysseus 3.1, en charge de l'expédition scientifique

Le Rhône est le deuxième affluent de la Méditerranée. Ainsi, si le fleuve est pollué, cela permet également d'avoir une idée de la pollution qui se déverse dans la mer.

"Les microdéchets peuvent polluer potentiellement toutes les zones où l'eau passe, c'est à dire partout. [...] Ça se retrouve forcément dans notre corps et dans le corps de tous les êtres vivants" précise Manon Gomez Y Gimenez, bénévole à Odysseus 3.1, en charge des prélèvements. "C'est pourquoi il est important de les quantifier et que la population soit mise au courant."

Euronews
Deux plongeurs de l'association, dont le fondateur Lionel Rard, célèbrent leur arrivée après 7 kilomètres de plongée dans le Rhône.Euronews

Idéalement, l’association aimerait pouvoir renouveler l’opération de manière annuelle, afin de constituer une base de données sur l’évolution de la pollution dans le Rhône. 

" On se sert de ce nous venons de réaliser pour faire passer le message que nous allons occuper,sur le terrain de la recherche scientifique, tout le Rhône, en se concentrant sur Lyon" précise Lionel Rard. *

Au-delà de la mission scientifique, cette traversée de Lyon, qui aura nécessité plus de trois heures de plongée, est une grande première. Aucune expédition similaire n'a, en effet, jamais été organisée dans une grande métropole, que ce soit dans la Seine à Paris, la Tamise à Londres ou l'Hudson à New York.

L'association Odysseus 3.1 s'était faite connaître en mettant au jour les obus immergés dans le lac Léman, en Suisse. Pour eux, il était important de s'intéresser aussi à ce qui était "juste devant leur nez" : le fleuve qui coule au cœur de leur ville de Lyon.

Sources additionnelles • Images subaquatiques : Élisabeth Rull pour Odysseus 3.1