This content is not available in your region

Quelle quantité de plastique consommez-vous ? Jusqu'à une carte de crédit par semaine

En moyenne, cinq grammes de particules de plastique pénètrent dans le tractus gastro-intestinal humain par personne et par semaine. Soit le poids d'une carte de crédit.
En moyenne, cinq grammes de particules de plastique pénètrent dans le tractus gastro-intestinal humain par personne et par semaine. Soit le poids d'une carte de crédit.   -   Tous droits réservés  Canva
Par Doloresz Katanich  & Alixan Lavorel

Une étude récente a révélé que nous mangeons cinq grammes de micro et nanoplastiques chaque semaine.

Des profondeurs les plus reculées de l'océan à la section la plus profonde du poumon, les microplastiques semblent avoir envahi chaque parcelle de notre vie, y compris le tractus gastro-intestinal humain. L'université de médecine de Vienne a récemment publié une étude dans la revue Exposure & Health qui suggère qu'en moyenne, cinq grammes de particules de plastique pénètrent dans le tractus gastro-intestinal humain par personne et par semaine.

Des études antérieures ont déjà trouvé des particules dans le sang et les organes humains. On a également constaté que les microplastiques pouvaient nuire aux bébés à naître.

Que sont les microplastiques ?

Plus de 8,3 milliards de tonnes de plastique ont été produites par l'homme depuis les années 1950, dont 79 % ont fini dans les décharges et l'environnement naturel.

Le plastique mis au rebut se décompose en micro et nanoparticules qui pénètrent dans nos cours d'eau et nos sols. Les microplastiques, dont la taille est comprise entre 0,001 et 5 millimètres, et les nanoplastiques, dont la taille est inférieure à 0,001 millimètre, finissent par entrer dans notre chaîne alimentaire via les fruits de mer ou même les fruits et légumes.

Elles peuvent également pénétrer dans notre organisme lorsque nous buvons de l'eau provenant de bouteilles en plastique. Les personnes qui boivent 1,5 à 2 litres d'eau par jour dans ces bouteilles absorbent 90 000 particules de plastique par an.

NOEL CELIS / AFP
Un chien assis sur un ruisseau rempli d'ordures à Manille, aux Philippines.NOEL CELIS / AFP

"Toutefois, ceux qui choisissent l'eau du robinet peuvent, en fonction de leur situation géographique, réduire la quantité ingérée à 40 000 particules de plastique", peut-on lire dans l'étude de l'Université médicale de Vienne.

Les microbilles, utilisées intentionnellement dans de nombreux produits de santé et de beauté, sont une autre source de ces particules.

Des recherches menées par l'ONG Plastic Soup Foundation (PSF) ont révélé que près de 9 cosmétiques sur 10 de grandes marques telles que L'Oréal Paris, Garnier, Nivea, Gillette, Oral-B, Head & Shoulders et d'autres marques contiennent des particules microplastiques.

Quels risques pour la santé ont été constatés ?

De nombreuses études se penchent sur la question de savoir si les micro et nanoplastiques ingérés présentent un risque pour la santé, mais on ne le sait pas encore.

L'équipe de recherche de l'Université médicale de Vienne a résumé l'état actuel des connaissances scientifiques dans son rapport, indiquant que les particules ingérées passant dans le tractus gastro-intestinal entraînent des changements dans la composition du microbiome intestinal.

Ces changements sont liés à des maladies métaboliques comme l'obésité, le diabète et les maladies chroniques du foie.

"Les particules peuvent déclencher une inflammation locale et une réponse immunitaire, et on a constaté que les nanoplastiques en particulier déclenchent des voies chimiques impliquées dans la formation du cancer", peut-on lire dans l'étude.

Que pouvez-vous faire pour éviter que les particules ne pénètrent dans votre corps ?

Faire cuire les aliments au micro-ondes dans des plats en porcelaine plutôt que dans des récipients en plastique et aérer sa maison sont quelques-unes des solutions proposées pour minimiser l'ingestion de particules de plastique.

Éviter les emballages en plastique lors de l'achat de nourriture peut également être utile. Des études ont révélé la présence de particules dans des sachets de thé et même dans du riz précuit.

Il est également important de boire de l'eau du robinet filtrée, car elle réduit presque de moitié les particules ingérées par rapport à l'eau en bouteille.

Nos vêtements libèrent également beaucoup de particules synthétiques lorsqu'ils sont lavés. Un filtre qui retient les fibres dans votre machine à laver pourrait empêcher les microplastiques de s'échapper. Mais il est également important d'éviter complètement les fibres synthétiques et d'opter pour des matières naturelles comme la laine, la soie et le chanvre.

Et bien sûr, il est toujours important de soutenir les politiques qui visent à limiter les plastiques à usage unique.

Article traduit de l'anglais