Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Sécheresse record : le transport fluvial sur le Rhin doit s'adapter

Climate Now
Climate Now   -   Tous droits réservés  euronews
Par Jeremy Wilks

En Allemagne, le long du Rhin, le temps exceptionnellement sec ces derniers mois a fait tellement baisser le niveau du fleuve que cet été, de nombreuses barges n'ont pu transporter qu'un quart de leur charge habituelle. La crise a mis sous pression les entreprises de transport fluvial et les a obligées à réagir dans l'urgence.

"C'est insatisfaisant pour nous parce que la demande est là"

Début septembre, alors que nous nous rendons dans le port de Coblence, les péniches naviguant sur le Rhin continuent de transporter des chargements moins lourds car son niveau reste bas. Les chaînes d'approvisionnement sont fortement perturbées.

Ce jour-là, aucun porte-conteneur n'est attendu dans le port. Une situation frustrante selon Arndt Puderbach, gestionnaire de terminal pour l'entreprise Contargo"Le niveau des eaux nous inquiète et c'est très insatisfaisant pour nous parce que la demande est là ; mais malheureusement, on ne peut pas proposer à nos clients, les capacités qu'ils veulent et offrir le service que nous aimerions offrir," se désole-t-il.

Sa collègue Kristin Kahl, responsable durabilité au sein de cette même société, fait remarquer : "Nous sommes très nombreux à être conscients que [ces phénomènes vont] s'intensifier du fait du changement climatique, que nous aurons des variations - des crues, des basses eaux, des crues, des basses eaux - et que nous devrons agir en conséquence."

euronews
Compte tenu du faible niveau du Rhin, les péniches doivent drastiquement alléger leur charge pour continuer à naviguereuronews

Report modal et nouveaux bateaux

Une solution proposée par l'entreprise consiste à transporter les marchandises et matières premières en train ou poids lourds sur certaines portions de leur trajet le long du Rhin.

"Les bateaux qui naviguent sur le Rhin, les plus gros, peuvent transporter jusqu'à 500 EVP [Équivalent Vingt Pieds] à la fois alors qu'avec un train, c'est 80 à 100," précise Kristin Kahl. "À cet égard, les navires restent notre point de mire, c'était notre activité principale et nous continuerons à fonctionner avec eux à l'avenir, mais en les adaptant," insiste-t-elle.

Contargo met aussi en service de nouveaux bateaux électrifiés capables de naviguer dans des eaux moins profondes. "Nous adaptons les bateaux dès leur construction pour qu'ils puissent transporter un tonnage plus élevé en cas de basses eaux," explique la responsable durabilité de l'entreprise. "C'est un point très, très important pour qu'ils soient bien exploités quand les eaux du Rhin sont basses," souligne-t-elle.

Au début de l'année, le niveau du Rhin était plus faible que la moyenne en raison d'un printemps chaud et sec qui a permis aux eaux de fonte des Alpes d'arriver et de repartir rapidement. 

Ce qui veut dire qu'à Kaub, sur l'une des sections de fleuve les moins profondes, les eaux pourraient rester basses cet automne selon le scientifique Enno Nilson, chercheur à l'Institut fédéral allemand d'hydrologie"Il faut aussi avoir en tête que nous ne sommes qu'au début de la saison des basses eaux : celle-ci dure en général jusqu'au mois d'octobre, parfois jusqu'en novembre," prévient-il.

L'avenir nous réserve-t-il le pire ?

Parmi les nombreuses mesures prévues ou en place, les autorités régionales et fédérales prévoient de faire creuser le fond des canaux les moins profonds tandis que les entreprises de transport disposent déjà de prévisions fluviales sophistiquées pour mieux gérer la logistique. 

Mais Enno Nilson qui publie des prévisions à 14 jours du niveau du Rhin à Kaub s'inquiète malgré tout de l'ampleur que pourrait prendre la situation.

"Dans le contexte du changement climatique à l'avenir, on s'attend effectivement à ce que la situation s'aggrave si l'on ne fait rien pour protéger le climat," indique-t-il. "On peut s'interroger sur l'intensité : quel est le niveau des eaux le plus bas ? Quel est le plus faible débit dont on dispose ? Quelle est la charge que les bateaux peuvent embarquer ?" énumère-t-il. "Mais on peut aussi s'interroger sur la durée : si nous sommes confrontés pendant plusieurs semaines, parfois plusieurs mois, à de basses eaux, nous devons nous adapter en conséquence et comment réagissons-nous à de telles situations ?" s'interroge le scientifique qui avec son équipe, travaille sur des projections en matière de niveaux des eaux à l'horizon 2100.

"Les situations comme celle que nous avons connue cette année ne sont pas inédites et ne le resteront pas avec le changement climatique : nous nous attendons à ce qu'elles soient plus fréquentes à l'avenir," avertit-il.

Record de chaleur en Europe au mois d'août

Le faible niveau du Rhin n'est qu'une illustration des conditions de chaleur et de sécheresse générales qui ont touché l'Europe ces derniers mois et en particulier en août. 

Ainsi, les dernières données du Service Copernicus concernant le changement climatique montrent que l'Europe vient de connaître le mois d'août le plus chaud jamais enregistré.

Les températures ont été supérieures de 1,7 degrés Celsius par rapport à la moyenne de la période 1991-2020. C'est près d'un degré de plus que le précédent record pour ce mois, au cours d'une autre année chaude : 2018.

euronews
En Europe, en août dernier, les températures ont dépassé de 1,7°C, la moyenne pour la période de référence 1991-2020euronews

Globalement, cet été a été synonyme de chaleur en Europe. Pour savoir comment il se situe par rapport aux étés des dernières décennies, examinons le graphique ci-dessous fourni par le service Copernicus. Nous y découvrons les anomalies de températures pour juin, juillet et août combinés depuis 1979.

On peut voir cette tendance au réchauffement à mesure que les années passent jusqu'à cet été 2022 au plus haut au cours duquel les températures ont dépassé la moyenne de 1,3°C.

Service Copernicus concernant le changement climatique / ECMWF
Évolution des anomalies de températures de juin, juillet et août depuis 1979 en Europe par rapport à la période de référence 1991-2020Service Copernicus concernant le changement climatique / ECMWF

Disparités à l'échelle mondiale

Enfin, à l'échelle mondiale, le constat a souvent été le même qu'en Europe cet été : d'après les anomalies de température pour ces trois mois sur toute la planète indiquées sur la carte ci-dessous, l'été a été plus chaud que la moyenne dans de nombreuses régions de l'hémisphère Nord.

Carte mondiale des anomalies de températures pour juin, juillet et août 2022 - Copernicus / ECMWF
Au Pakistan, la température a été plus faible que la moyenne en raison de fortes pluies à l'origine d'inondations dévastatricesCarte mondiale des anomalies de températures pour juin, juillet et août 2022 - Copernicus / ECMWF

Mais certaines zones spécifiques comme le Pakistan apparaissent en bleu, indiquant une température plus faible que la moyenne. Dans ce pays, de fortes pluies ont engendré des inondations dévastatrices qui ont coûté la vie à 1 400 personnes.

Journaliste • Jeremy Wilks