EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Pour un contrôle efficace des pêches, il faut coopérer dans l'UE"

En partenariat avec The European Commission
"Pour un contrôle efficace des pêches, il faut coopérer dans l'UE"
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Denis Loctier
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La directrice exécutive de l'Agence européenne de contrôle des pêches nous explique l'intérêt des missions communes entre entités de l'UE et autorités nationales pour mieux faire respecter les règles en la matière.

Renforcer la sécurité maritime et le contrôle des pêches, tel était l'objectif d'une opération inédite menée sur douze jours en mer Adriatique par trois agences de l'Union européenne.

Dirigée par l'Agence européenne de contrôle des pêches (AECP) et menée en collaboration avec l'Italie, la Croatie et la Slovénie, la mission visait à coordonner de manière transparente les efforts inter-agences dans plusieurs zones maritimes.

L'AECP était mobilisée avec son navire de patrouille avancé, l'Ocean Sentinel, et un soutien aérien. L'Agence européenne pour la sécurité maritime (AESM) a assuré la surveillance par drone et le suivi maritime en temps réel tandis que Frontex a déployé six patrouilleurs côtiers.

Des réunions de coordination quotidiennes ont eu lieu au centre de coordination européen de l'AECP à Vigo, en Espagne.

"Des poissons sans frontières"

Susan Steele, directrice exécutive de l'AECP, a indiqué à Ocean, les avantages de la mission.

"L'Agence européenne de contrôle des pêches a pour objectif principal, l'harmonisation et la coordination du contrôle des pêches," précise Susan Steele. "Il faut rappeler que nos mers sont toutes reliées, elles nous lient les uns les autres, les poissons ne se préoccupent pas des frontières et les traversent et quand nous opérons en mer, nous ne travaillons pas uniquement dans une seule zone, nous devons toujours travailler ensemble et nous coordonner," insiste-t-elle.

Susan Steele, directrice exécutive de l'AECP
Susan Steele, directrice exécutive de l'AECPEuronews

Des missions communes

"Ainsi, dans le cadre des missions de garde-côtes, de nombreuses choses ont un impact sur nous tous en mer et en travaillant avec Frontex et l'Agence européenne pour la sécurité maritime, nous sommes en mesure, dans ces opérations maritimes polyvalentes - ou MMO selon l'acronyme anglais pour Multipurpose Maritime Operations -, d'examiner les différentes missions possibles," indique la directrice exécutive de l'AECP.

"Comment pouvons-nous travailler ensemble lors d'exercices de recherche et de sauvetage ou dans la lutte contre la pollution aux hydrocarbures ?" donne-t-elle en exemple. "Mais pour nous, fondamentalement, il s'agit toujours de l'aspect qui concerne le contrôle des pêches et des risques qui existent," rappelle-t-elle.

"Être efficace et performant"

"Ainsi, dans le cadre de cet exercice, il ne s'agit pas seulement de réunir les agences, mais également les États membres," poursuit Susan Steele. "Nous sommes donc ravis que la Croatie, l'Italie et la Slovénie travaillent aussi ensemble car, pour que chacun d'entre nous soit efficace et performant, nous devons travailler ensemble," souligne-t-elle.

Journaliste • Denis Loctier

Partager cet article

À découvrir également

Contrôle des pêches dans l'Union européenne : un travail d'équipe