EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L’UE et Mexico poursuivent leur négociation commerciale

L’UE et Mexico poursuivent leur négociation commerciale
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

L’Union européenne et le Mexique prolongent leur discussion sur la modernisation de leur accord commercial. Les deux partenaires espéraient conclure les négociations avant la fin de l’année. Le ministre mexicain de l’Economie avait fait le déplacement à Bruxelles pour faciliter le dialogue, mais il reste des points de divergences souligne la Commissaire européenne chargée du Commerce. “Les règles d’origine sont compliquées parce que nous avons des systèmes différents mais nous avons beaucoup travaillé pour trouver des compromis, pour comprendre les systèmes des uns et des autres”, détaille Cecilia Malmström. Les discussions semblent achopper en particulier sur la question des produits laitiers.
L’Union et le Mexique ont décidé en 2016 de moderniser leurs relations commerciales conclues en l’an 2000. Cette accélération des négociations est une réponse au protectionnisme du président américain. Donald Trump veut en effet renégocier l’ALENA, l’Accord de libre-échange nord-américain, entre Washington, Mexico et Ottawa. “Le Mexique est désormais dans une situation très difficile car si Trump décide de retirer les Etats-Unis de l’ALENA et décide de mettre un terme à l’ensemble de l’accord commercial, Mexico doit trouver de nouveaux partenaires commerciaux dans le monde afin de compenser les pertes que la décision de Trump pourrait engendrer”, explique Fredik Erixon, directeur du European Centre for International Political Economy.
Les échanges entre Européens et Mexicains ont été multipliés par trois ces dernières années. L’Union européenne était en 2016 le 3e partenaire commercial du Mexique, derrière les Etats-Unis et la Chine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Bulgarie et la Roumanie connaissent des épisodes météorologiques agités

Avec 30 sièges, le Rassemblement national est la plus forte délégation au Parlement européen

En Italie, une bagarre éclate au parlement entre l’extrême droite et un élu du M5S